Mairie de la Commune rurale de Yélékébougou : Le nouveau maire Issa Traoré et ses conseillers célèbrent leur victoire

82

Investis le 30 décembre dernier à la tête de la mairie de la commune rurale de Yélékébougou, localité située à quelques kilomètres de Kati, le nouveau maire URD, Issa Traoré et ses 17 conseillers ont organisé une festivité, le 20 janvier dernier, dans l’enceinte de l’école publique de ladite commune, pour célébrer leur victoire. Mais aussi, remercier les populations pour avoir placé leur confiance en eux.

Issa Traoré, maire élu à la tête  de la Commune rurale de Yélékébougou sous les couleurs de l’URD, et ses conseillers issus d’autres formations politiques, après leur investiture le 30 décembre 2016, ont organisé le 20 janvier dernier une festivité dans l’enceinte  de l’école publique de ladite commune. Avec, comme objectif, célébrer leur victoire et remercier les populations pour avoir placé leur confiance en eux.

L’événement a été placé sous la présidence du maire de Kati Amadou Wologuem. Et a enregistré la présence de plusieurs  leaders politiques.  Au nombre desquels : le président du  parti (U F D) Issiaka Diarra, le représentant du parti M P R Salia Samaké, ainsi que le président du conseil de cercle de Kati Mahamadou Traoré   et le représentant du  chef de village de Yélékébougou, Sadio Coulibaly.

Prenant la parole, le nouveau maire de Yélékébougou, Issa Traoré a remercié les populations pour avoir placé leur confiance en lui. Avant de leur promettre, qu’elles ne seront pas déçues.  Il a aussi sollicité l’accompagnement des populations et de ses conseillers dans l’exercice de sa mission.

Dans la même dynamique, le maire de Kati Amadou Wologuème a remercié la population  et a demandé aux uns et autres d’aider le nouveau maire Issa Traoré dans la gestion de  la commune rurale de Yélékébougou.

Pour sa part, le président du parti U F D, Issiaka Diarra après des mots de remerciement a demandé au nouveau maire de travailler main dans la main avec la population ainsi que ses conseillers pour le développement de la commune.

Le représentant du  parti M P R Salia Samaké, a quant à lui, conseillé  au maire Issa Traoré de veiller au bon management de son équipe et de sa commune durant les cinq ans de son mandat, avant d’exprimer la disponibilité de son parti pour accompagner sa nouvelle équipe dans l’accomplissement de ses missions.

Abondant dans le même sens, le représentant du chef de village de Yélékébougou, Sadio Coulibaly  a, à son tour, salué le courage et l’engagement  des populations et demandé au maire et à son équipe d’œuvrer en faveur du développement de leur commune.

A noter que le conseil communal dirigé par, Issa Traoré est composé de 17 conseillers dont trois adjoints : Tiéma Diarra (U F D) en qualité de 1er  adjoint, Oumar Traoré (U R D) 2ème adjoint et Mohamed Diarra (M P R) 3ème adjoint.

Par Safiatou Coulibaly

====================

Issa Bocar Ballo maire de KALABANCORO: « J’ai été réélu sur la base d’un bilan, jugé positif… »

Dans un entretien qu’il nous a accordé à son domicile, la semaine dernière, le maire de Kalaban coro, Issa Bocar Ballo, élu pour un deuxième mandat à l’issue des dernières élections communales du 20 novembre dernier, revient sur le bilan de son mandat précédent. Et nous dévoile les projets qu’il compte réaliser pour les années à venir.

Dès l’entame de l’entretien, le maire Issa Bocar Ballo, a tenu à remercier l’ensemble des populations de la Commune rurale de Kalabancoro, pour l’avoir accordé un second mandat, à l’issue du scrutin du 20 novembre 2016.

« Kalabancoro a sa spécificité par rapport aux autres communes de notre territoire. Il y avait 31 listes en compétition. Donc je me félicite et je remercie tout le monde. A savoir les électeurs et toute la population de la commune rurale de Kalabancoro qui m’ont accordé leur confiance pour un second mandat de gestion communale » dit-il. Avant de poursuivre plus loin que malgré sa longue expérience en la matière, la gestion communale n’est pas une tâche facile.   Mesurant la dimension de la mission qui lui a été confiée, le maire Issa Bocar Ballo, déclare qu’il a été réélu sur la base d’un bilan, jugé positif par les populations de la Commune de Kalaban coro, dans leur grande majorité.

Pour preuves rappelle-t-il, durant  son premier mandat, Kalabancoro a été doté d’un CSREF (Centre de Santé de Référence). Mais aussi plusieurs CSCOM  ont été construits, notamment à ATTbougou Tabacoro où selon lui  deux centres de santé sont en chantiers, financés par l’ANICT, un CSCOM à Tabacoro Village financé le fonds de la mairie, et un  CSCOM également en chantier à Kouloubléni.

Au total, d’après le maire Issa Bocar Ballo, cinq CSCOM et un CSREF ont été réalisés durant son premier mandat. Des centres de santé qui dit-il, ont été en partie équipés par la mairie.

Dans le domaine de l’Education, le maire Bocar Issa Ballo, rappelle qu’ils ont créé des écoles dans les quartiers où il n’y en avait pas, tels qu’à : Kabala Est, à Kalaban Coro Sangha qui est un grand quartier. Mais aussi dans d’autres localités à la place des écoles faites souvent en paillote, la mairie a construit des salles de classe dignes de ce nom en dur. « Etant éducateur, pour moi, c’était inacceptable que des enfants prennent des cours sous des hangars dans une grande Commune comme Kalabancoro. Nous avons fait tout notre possible pour construire à la place des paillotes des bâtiments et des salles de classe digne de ce nom. Des salles de classe que nous avons bien équipées», a-t-il dit. Avant d’ajouter qu’il a aussi réalisé une Institut de Formation Professionnelle (IFP) pour sa commune.

« Grâce à notre effort et à l’accompagnement du gouvernement, Kalabancoro dispose désormais d’un nouveau commissariat, une première dans un chef-lieu d’arrondissement. Certains ont dit au départ que le maire a vendu le site qui abrite le nouveau commissariat alors qu’il n’en est rien » a-t-il poursuivi.

Pour lui, les populations et les responsables politiques doivent conjuguer leurs efforts pour faire face au défi de développement.

« Moi je suis un rassembleur. Lors de mon premier mandat, nous avons bien travaillé en équipe. Dans notre conseil, il était même difficile de distinguer le bord politique des uns et des autres, tellement il y avait de la cohésion. Cela est dû à ma façon de gérer » a-t-il déclaré.

D’où l’occasion pour lui, d’appeler ses détracteurs au dialogue et à la compréhension.

« Sans me mettre au même niveau que mes détracteurs, je les exhorte à la cohésion et au dialogue afin que nous puissions nous donner les mains pour faire face aux problèmes communs de Kalabancoro » dit-il.

S’agissant de son mandat en cours, le maire Issa Bocar Ballo, compte mettre l’accent sur la réalisation des infrastructures routières.

« Nous envisageons de faire des ponts et des routes afin de favoriser la circulation des personnes et de leurs biens. Pendant l’hivernage, certains quartiers de Kalabancoro sont coupés des autres. Par exemple la route de Kalabancoro Koulouba qui mène au nouveau commissariat n’est pas en bon état » a-t-il révélé.

Par ailleurs le maire Issa Bocar Ballo, dit aussi avoir le souci de réduire le taux de chômage des jeunes en développant le secteur agro pastorale pour créer plus d’emplois. Mais aussi, il a pour ambition de construire, un centre multifonctionnel ou une ‘’Maison des jeunes’’ afin de permettre à la jeunesse de mieux s’épanouir. L’autonomisation des femmes figure aussi en bonne place dans le  programme de l’édile de Kalabancoro, Issa Bocar Ballo. Qui compte aussi rénover la mairie de Kalabancoro, pour mettre le personnel dans une optimum condition de travail.

Selon lui, les difficultés majeures de la mairie sont liées au non paiement des taxes et impôts par les populations. Toute chose qui dit-il rend difficile la mobilisation des ressources.

Abel Sangaré  


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here