« Projet pour le travail et l’emploi des jeunes Africains »: L’accompagnement bienvenu de l’ONG ENGIN

51

Financé par l’Agence italienne pour la coopération au développement, le projet a pour objectif de réduire l’exclusion sociale et économique des jeunes à travers la promotion de l’emploi et de l’entrepreneuriat, afin de faire du financement des jeunes entrepreneurs maliens un facteur d’intégration économique

Dans le cadre de la présentation de son « Projet pour le travail et l’emploi des jeunes Africains » (PROJETA) le représentant de l’ONG italienne ENGIN, a rencontré la presse le jeudi 19 janvier dernier au siège de l’incubateur malien Createam.

La rencontre était animée par la représentante de l’ONG ENGIN au Mali, Erica Minnett. Elle était épaulée par le Directeur général de CREATEAM, Souleymane Dramé.

Financé par l’Agence italienne pour la coopération au développement (AID), le « Projet pour le travail et l’emploi des jeunes Africains » est une initiative d’urgence de 9 mois. Il a pour objectif de réduire l’exclusion sociale et économique des jeunes à travers la promotion de l’emploi et de l’entrepreneuriat, afin de faire du financement des jeunes entrepreneurs malien un facteur d’intégration économique. Selon Erica Minnett, le projet est destiné aux jeunes maliens dans la tranche d’âge de 18 à 35 ans. Il est mis en œuvre dans notre pays et en Guinée Bissau par l’ONG ENGIN en collaboration avec l’incubateur d’entreprise CREATEAM. Ce dernier est chargé du volet formation et l’accompagnement des tuteurs et des porteurs de projets sélectionnés.

Au Mali, ce sont les régions de Mopti et de Kayes (Kita) qui sont concerné par le projet. Dans chacune de ces localités, il sera procédé à la présélection de 10 entreprises. Selon la représentante de ENGIN, Erica Minnett, PROJETA se déroulera en trois phases : une phase de présélection ; une phase d’accompagnement technique et de création d’entreprisse et une phase de financement et de suivi.

La phase de présélection ouverte depuis deux semaines se referme à partir du 3 février. Dans la région de Mopti, le retrait et le dépôt se font à l’Ecole technique Saint-Joseph de Sévaré. A Kayes, les opérations se font à l’Académie d’enseignement de Kita.

Concernant la région de Mopti, seront privilégiés les projets de création d’entreprise. Et à Kita, il s’agira d’accompagner les entreprises existantes.

Les secteurs d’activités visés par ce projet sont les suivants : l’agriculture, l’élevage, le bâtiment, le commerce général et les services. Tous les candidats bénéficieront d’une formation d’un mois et un accompagnement financier lié à la pertinence du projet présenté. Pour les dix meilleurs sélectionnés à Mopti comme à Kita il est prévu un accompagnement financier 60 millions, soit 30 millions par localité.

La représentante de ENGIM au Mali, Erica à rappelé que le choix porté sur ces deux localités s’explique par le fait que l’ONG y travaille depuis dix ans.

Mohamed Naman Keita.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here