Projet PROTEJA au Mali : Pour réduire l’exclusion sociale des jeunes

52

L’ONG italienne ENGIM, née dans les années 90, travaille activement dans 15 pays, dans diverses domaines tels que l’éducation, la formation professionnelle, le soutien aux entreprises, le commerce équitable, la sécurité alimentaire. Au Mali, ENGIM travaille en partenariat avec le ministère de l’Administration territoriale et des Collectivités locales dans la région de Kayes, le District de Bamako et la région de Mopti. Elle cible le domaine de la formation professionnelle, le soutien aux entreprises, la sécurité alimentaire et les interventions d’urgence.

C’est dans ce cadre que l’ONG italienne entend soutenir les entreprises du cercle de Kita en première région, et la création d’entreprise dans le cercle de Mopti à travers un appel à candidature dans le cadre du projet PROTEJA «Projet pour le Travail et l’Emploi des Jeunes Africains». Pour informer l’opinion nationale, les initiateurs du projet ont animé une conférence de presse, le jeudi 19 janvier 2017, dans la salle de conférence de l’incubateur d’entreprises CREATEAM sis à Badalabougou. Elle était animée par Mme Erica Mennetti de l’ONG ENGIM et de M. Souleymane Dravé, Directeur général de Createam.

D’entrée de jeu, les orateurs du jour ont rappelé que ce projet fait partie de l’initiative d’urgence AID 10733, et est financé par l’Agence italienne pour la coopération au développement (AICS- AgenziaItaliana per la Cooperazione allo Sviluppo) à Dakar. Il vise à réduire l’exclusion sociale et économique des jeunes femmes et hommes à travers la promotion de l’emploi et de l’entrepreneuriat. Aux dires des conférenciers, une formation gratuite d’un mois sera offerte aux porteurs des projets présélectionnés (entre 15 et 20 personnes). A l’issue de cette formation, ont expliqué les conférenciers, seulement 20 lauréats seront retenus – 10 dans le cercle de Mopti et 10 dans le cercle de Kita. Lesquels bénéficieront d’une dotation financière et d’un accompagnement ciblé destinés à les propulser sur le marché, comprenant une formation ciblée d’un mois, un soutien à l’amélioration de leur business plan et des outils de communication. Viendra ensuite une phase de suivi de ces 20 entreprises sur une durée de 3 mois. Un fonds global de 29.354.000 FCFA pour Kita et de 29.354.000 FCFA pour Mopti est destiné au soutien des projets d’entreprise sélectionnés.

Rappelons que cette initiative, qui se déroulera sur une période de neuf mois, sera appuyée par l’incubateur d’entreprises CREATEAM, qui sera chargée entre autres de la formation des tuteurs et de l’accompagnement des porteurs de projets sélectionnés. Cet appel à candidature est ouvert à des jeunes de 18 à 35 ans résidant dans le cercle de Kita et ayant déjà une entreprise en activité ; les jeunes du cercle de Mopti ayant un projet d’entreprise en cours de création. Pour les deux zones, les secteurs d’activités qui seront appuyés sont l’agriculture et l’élevage, le bâtiment, le commerce général et les services.

Concernant le cercle de Mopti, seront privilégiés les projets de création d’entreprise présentés par des personnes déplacées ou réfugiées qui sont de retour dans leur région d’origine. Pour les deux appels, à Mopti comme à Kita, les candidatures déposées par des femmes ou avec une forte composante féminine seront également privilégiées.

Les dossiers de candidature sont à retirer et à déposer avant le 3 février à 17h00 dans les lieux suivants : Mopti : Ecole Technique Saint-Joseph de Sévaré ; Kita : Académie d’Enseignement ; Bamako : CREATEAM, Badalabougou, R111 – P202 face au supermarché Shopreate.

AMT

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here