Sit-in à Bamako: Ras-le-bol contre le terrorisme

54

Dénoncer l’attentat barbare survenu le 18 janvier dernier à Gao, faire bloc contre le terrorisme, réaffirmer la volonté du peuple malien à défendre la patrie : ce sont là entre autres les objectifs d’un grand rassemblement citoyen qui a mobilisé les partis membres de la majorité présidentielle, de l’opposition et plusieurs associations de la société civile. Occasion pour eux de lancer un véritable cri de cœur pour sauver la patrie en danger.

C’est à 9h06 que le sit-in a débuté avec l’exécution de l’hymne national du Mali par les participants. Ensuite, une minute de silence a été observée à la mémoire de toutes les victimes civiles et militaires tombées pour la défense de la patrie.
Le chef de fil de l’opposition, Soumaïla Clissé a tout d’abord exprimé sa douleur et celle de toute l’opposition politique républicaine suite au tragique événement survenu, le 18 janvier au camp du Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC) de Gao. Il a affirmé que l’opposition reste mobiliser auprès de toutes les forces patriotiques du Mali pour combattre et condamner avec la dernière énergie les forces rétrogrades et d’un autre âge qui voudrait asservir notre peuple et bloquer son développement. Il a présenté ses condoléances aux forces armées maliennes, aux groupes armées signataires de accord d’Alger, aux familles endeuillées et à l’ensemble de la nation malienne et souhaité prompt rétablissement aux blessés. Pour Mr Cissé ce rassemblement est l’expression de l’indignation des maliens suite à l’attentat de Gao. «Le Mali est ce qui nous unit, c’est l’amour du Mali qui nous conforte, le Mali est notre fierté. C’est pourquoi au-delà, de toute appartenance politique, au-delà des querelles politiciennes notre engagement à tous doit être celui de la défense de la patrie », a affirmé Soumaïla Cissé. Pour le chef de fil de l’opposition, il faut défendre le Mali car il est menacé, il est menacé dans ce que nous avons le plus chère l’intégrité territoriale et l’unité nationale. Le Mali un et indivisible ne peut être un simple slogan, il doit guider toutes nos actions. Soumaïla Cissé a ajouté que « le Malien ne mettra jamais le genou à terre et ne couchera jamais devant l’adversité et ces sanguinaires ». Il a également signalé que les maliens doivent ensemble affronter sans peur les criminels tout comme les traîtres à notre nation où qu’ils soient, où qu’ils complotent ils doivent désormais savoir que le peuple du Mali est debout.
Selon Younouss Hameye Dicko, membre de la convention des partis politiques de la majorité aujourd’hui est un jour de deuil et un jour de gloire parce que le Mali s’est levé. Pour lui, la convention condamne avec la dernière rigueur cet acte odieux, lâche et barbare dont l’objectif est d’anéantir les efforts de paix et de stabilité engagé par le gouvernement et la communauté international.

Youssouf Samaké

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here