Congrès de l’UM-RDA: Bocar Moussa Diarra cède le gouvernail du parti à Ibrahim Boubacar Bah

27

L’Union Malienne du Rassemblement Démocratique Africain (UM-RDA) a tenu son deuxième congrès les 22 et 23 Janvier 2017 dans la salle de Basketball du Stade du 26 Mars, congrès a l’issu duquel les congressistes venus de divers horizons ont procédé à un toilettage des textes du parti afin de lui donner un nouveau souffle sur l’arcane politique malien. Ainsi le président Bocar Moussa Diarra a été remplacé par Ibrahim Boubacar Bah.

L’UM-RDA a tenu son 2e congrès ordinaire au stade du 26 Mars de Yirimadio devant un parterre de militants et de représentants des partis amis. Dans son allocution d’ouverture, le président Bocar Moussa Diarra a rendu un vibrant hommage aux pères de l’indépendance du Mali qui ont conduit le pays à la souveraineté suprême au prix d’une farouche lutte. Il a fustigé le coup d’Etat de 1968 perpétré par la bande à Moussa Traoré qui, selon lui, ont mis le pays à genou après.

Bocar Moussa Diarra a fait savoir que l’avènement de la démocratie a permis au Mali de souffler une nouvelle ère mais que tout n’a pas été rose autant. Quant à la situation du parti, il a noté que les élections récentes ont permis à l’UM-RDA de se positionner à la sixième position sur l’échiquier des partis politiques du Mali grâce à des résultats probants dû au dévouement des militants du partis partout sur le territoire national. Bocar Moussa Diarra a dit qu’il ne sera pas candidat à sa propre succession mais qu’il restera toujours au service du parti. Concernant la grave crise qu’a connue le Mali, l’ancien ministre de la fonction publique du Mali a déploré la tournure des événements tragiques durant l’occupation et après. Il a renouvelé le soutien du parti au président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta.

Après son allocution d’ouverture, des commissions ont été mises en place pour permettre au parti de procéder au toilettage de certains textes et de nommer un nouveau président. Le lendemain Dimanche 23 Janvier 2017, les commissions ont rendu public les résultats des travaux et c’est Ibrahim Boubacar Bah qui a damé le pion à ses deux concurrents qui étaient Baba Haïdara dit Sandi et Bassirou Diarra pour briguer le poste de président de L’UM-RDA. Le nouveau président du parti a mis en place un bureau de 34 membres dans lequel figure les têtes de proue de l’UM-RDA comme ses concurrents lors de l’élection Baba Haïdara dit Sandi, Bassirou Diarra, Mme Haïdara Chato, Mme Diarra Racky Talla ainsi que notre consœur de l’ORTM Hamoye Touré. Le nouveau président de l’Union Malienne du Rassemblement Démocratique Africain (UM-RDA) Ibrahim Boubacar Bah a tenu un discours rassembleur.

Après avoir salué la bravoure de ceux qui ont posé le jalon du parti comme le premier président du Mali feu Modibo Kéïta, Mamadou Konaté et autres, Ibrahim Boubacar Bah a signalé que son bureau œuvrera afin de rallumer le flambeau allumé par les anciens qui est, selon lui, en lambeau. Il a noté que son bureau élaborera un programme de mandature dans lequel ils condenseront les préoccupations du parti qui exécutées permettront à l’UM-RDA d’atteindre ses objectifs qui est de se placer dans le peloton de tête des grandes formations politiques du Mali. Ibrahim Boubacar Bah a convié les membres de son bureau et tous les militants du parti à tirer vers la même direction afin que l’UM-RDA atteigne ses multiples objectifs.

Moussa Samba Diallo

Source : aBamako

aBamako