Rassemblement citoyen contre le terrorisme : Tous unis et solidaires pour sauver le Mali

71

Suite à l’attentat survenu à Gao le 18 janvier dernier qui a fait près de 100 victimes et de nombreux blessés, les partis politiques de la majorité et ceux de l’opposition ont organisé un rassemblement citoyen contre le terrorisme et pour la paix au Mali. Il s’agissait d’exprimer leur amertume, et leur solidarité à l’endroit des familles de victimes et réaffirmer leur soutien aux FAMAS. C’était le samedi dernier au monument de la paix de Bamako. L’événement a enregistré la présence des leaders de la classe politique, de la société civile, des confessions religieuses et des signataires de l’accord.

Après l’exécution de l’hymne pour montrer l’attachement de tous à la patrie, le chef de file de l’opposition, l’honorable Soumaila Cissé, au nom des partis politiques de l’opposition, a présenté ses condoléances aux familles des victimes et souhaité prompt rétablissement aux blessés.
Pour lui, la nation est en deuil, car des filles et fils de la communauté sont morts dans la défense de la patrie malienne. Il a rappelé que ce rassemblement de tous les fils et filles du Mali de divers horizons, a pour but de clamer l’aspiration commune pour faire du Mali un Etat stable, uni et solidaire, un bien commun à nous tous, mais aussi de montrer notre colère suite au carnage de Gao. « Au-delà de notre appartenance politique, ethnique et des querelles politiciennes, notre engagement à tous, doit être celui de la défense de la patrie qui est menacée dans son existence. Le Mali un et indivisible ne doit pas être un simple slogan. Cela doit guider toutes nos actions. J’appelle les maliens et maliennes à se lever aujourd’hui pour toujours, ensemble pour affronter sans peur les maitres du crime qui doivent savoir que le peuple du Mali est débout sur le chemin légitime qui est la paix. Le Mali est notre héritage. Notre cœur citoyen est patriotique et ne cessera de se battre pour sa défense, pour son honneur. Quand il s’agit du pays, nous sommes tous ensemble, quand il s’agit de la patrie tous les sacrifices sont possibles ».
Younouss Hamey Dicko, porte-parole de la majorité, a déclaré que ce rassemblement est un jour de gloire parce que le Mali s’est levé. Selon lui, suite à l’attaque terroriste perpétrée par les ennemis de la paix dans le camp du MOC, en date du 18 janvier 2017, soldée par des dizaines de morts et des centaines de blessés, la convention des partis politiques de la majorité condamne avec la dernière rigueur cette barbarie. Il a présenté, au nom de la CMP, ses condoléances les plus attristées aux forces de défense et la sécurité du Mali, à la coordination et à la plate forme ainsi qu’aux familles des jeunes patriotes engagés dans la sécurisation de notre pays et la réconciliation nationale. Il a exhorté le gouvernement à doter nos forces armées de tous les moyens leur permettant de faire face avec efficacité à leur mission de défense du territoire. M. Dicko a invité la communauté internationale à apporter son soutien à notre pays, à la MINUSMA et Barkhane pour bouter l’ennemi hors de la frontière malienne.
Après la bénédiction du représentant des confessions religieuses, M. Issa Kaodjim, la cérémonie a pris fin par l’exécution de l’hymne.
Fatogoma Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here