Otages d’Arlit : le rôle trouble du général Puga

30

Le reportage diffusé jeudi 26 janvier sur France 2, intitulé «Otages d'Etat», livre des révélations sur les dessous de la libération des otages d’Arlit (Niger), détenus dans le nord du Mali, et sur le lien avec l’assassinat des deux envoyés spéciaux de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon, le 2 novembre 2013, à Kidal. Deux dossiers dont les liens apparaissent au grand jour. Et parmi les zones d'ombres abordées dans ce reportage, le rôle joué par le général Puga, chef d’état-major particulier de Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Le général Benoît Puga est le seul chef d'état-major à avoir été rattaché successivement à deux présidents de la République, Nicolas Sarkozy puis François Hollande. Le reportage diffusé par France 2 revient sur son rôle en avril 2012, lorsqu'il bloque in extremis la libération de Marc Féret, l'un des otages d'Arlit.

« On a des documents qui attestent que c’est bien lui qui a pris la décision d’annuler au dernier moment, trois jours avant le second tour de l’élection présidentielle française, une opération de libération au Niger. Il le justifie en expliquant que le contexte politique est inopportun », rapporte Geoffrey Livolsi, coauteur du reportage Otages d'Etat.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here