Après le boycott du sit-in par l’honorable Oumar MARIKO: Du péril en la demeure du groupe parlementaire ADP/Maliba-SADI ?

44

Formé à contre courant après un départ précipité de la CMP, les formations politiques ADP/Maliba et SADI, respectivement dirigées par les Honorables Amadou Thiam et Oumar Mariko, se sont formées en groupe parlementaire. Après que L’Honorable Mariko a boycotté le sit-in commun organisé par la classe politique (Opposition-Majorité) du samedi 21 janvier dernier, des nuages planent sur la survie du groupe parlementaire formé à contre courant.

La formation du groupe parlementaire ADP/Maliba-SADI a fait l’objet de toutes sortes de critiques par les observateurs de la scène politique nationale. Eh bien, l’Histoire semble les donner raison au vu de ce qui se passe au sein de ce groupe parlementaire. La première divergence de vue est née de la posture adoptée par le tonitruant Oumar Mariko qui a ouvertement critiqué le meeting commun des partis politiques. Il a qualifié l’opposition de folklore pour avoir pris part à ce meeting aux côtés de la majorité qu’il accuse de manque de visions dans la gouvernance. L’élu de Kolondièba expliquait ainsi son absence à ce meeting qui a vu la participation de presque tous les leaders politiques du pays.
L’Honorable Mariko justifie ainsi son absence dans les colonnes du Journal ‘’LE PRETOIRE’’ : « De telles cérémonies n’apportent rien et ne changent en rien de ce qui s’est passé. Le régime est responsable de la situation. La gestion de cette chose est une chose irresponsable. On le sent aux gens du pouvoir que nous avons côtoyé très longtemps. On leur a parlé, mais ils n’écoutent personne. On le voit également dans les analyses de cette classe politique d’opposition, qui a aussi des prises de décisions qui ne sont pas aussi responsables». Ce sont, en ces termes, que l’Honorable Oumar Mariko a justifié son absence au meeting initié récemment par l’ensemble de la classe nationale à nos confrères du journal ’’LE PRETOIRE’’.
Et au Député de Kolondièba de pousser son dé loin : «Ce rassemblement unitaire de l’opposition et de la majorité est un folklore et des larmes de crocodile».
Il y a incongruité dans les propos du Président du SADI et la participation de son allié parlementaire ADP/Maliba à ce rassemblement unitaire. En qualifiant la position de l’opposition d’irresponsable, l’Honorable Mariko ne casse pas son regroupement parlementaire. En tout cas tout porte à croire que les choses ne vont pas dans la bonne direction pour ce groupe parlementaire formé à contre courant. Des gens avaient exprimé en son temps leurs inquiétudes de voir deux formations politique aux idéaux différents de se former en groupe parlementaire. Aujourd’hui, l’histoire semble les donner raison sur la mort prématurée de ce groupe parlementaire. L’Histoire nous enseigne que toute alliance politique avec le SADI d’Omar Mariko s’est toujours terminée en queue de poisson. Le PARENA de Tiébilé Dramé ne nous le dira pas le contraire pour avoir formé un groupe parlementaire avec Mariko lors de la 4e législature à l’Hémicycle de Bagadadji. Aujourd’hui, c’est le tour de l’ADP/Maliba de rééditer l’histoire. Il revient à l’Honorable Amadou Thiam de voir la posture à adopter en cas de rupture avec son allié SADI. Si rupture y aura, il sera difficile pour l’ADP/Maliba de se former une alliance avec une autre formation politique de la place ; car, les gens craindront pour leur passif. Telle est la leçon que nous enseignons à l’ADP/Maliba, le parti crée par le milliardaire de Wassoul’or. Comme le dit cet adage : « Qui saute dans du feu, n’a pas fini de sauter ». A ADP/Maliba de faire sien cet adage en se retrouvant dans une alliance parlementaire avec le parti SADI, parti de l’éternel opposant malien qu’est l’Honorable Oumar Mariko. Dont acte.
Par Ambaba de Dissongo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here