Attentat suicide contre le Camp de MOC à Gao : Le soutien des femmes du Mali aux Forces armées et de Sécurité, à IBK et son Gouvernement

81

Indignées par l’attaque terroriste perpétrée  le mercredi 18 janvier 2017, contre le Mécanisme Opérationnel de Coordination de Gao (MOC), toutes les femmes du Mali se sont mobilisées le samedi 28 janvier 2017, au Monument de la Paix de Bamako, pour soutenir le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita et son Gouvernement, ainsi que les Forces armées et de Sécurité du Mali dans leur combat contre le terrorisme.

Cette grande mobilisation était dirigée par des femmes leaders, notamment la Représentante  du ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Bah Oumou Sangaré, la Présidente des femmes du Bureau Politique National (BPN) du RPM,  Mme Diawara Aissata « Ladi » Touré, la Présidente de la CAFO, Oumou Touré, la Secrétaire à la communication et à la mobilisation du BPN des femmes RPM, Mme Aminata Kanté.

Pour camper le décor, la Secrétaire à la communication et à la mobilisation du BPN des femmes RPM a déclaré que les femmes du Mali se sont mobilisées aujourd’hui pour soutenir les Forces armées et de Sécurité du Mali et les autorités maliennes. Ceci est un signal fort de  leur engagement à la faveur de la  paix au Mali.

Suite à l’évènement qui s’est récemment produit à Gao, les femmes du Mali ont décidé de se faire entendre par l’opinion nationale et internationale afin qu’elle comprenne  combien elles souffrent. « Nous sommes et resterons toujours auprès de nos autorités. Nous soutenons IBK. Nous présentons nos condoléances aux familles des morts et souhaitons prompt rétablissement aux blessés » a soutenu Aminata Kanté.

Dans son intervention, la Présidente de la CAFO, au nom de toutes les femmes du Mali, a d’abord déclaré son soutien aux Forces armées et de sécurités du Mali, avant de remercier les forces démocratiques pour leur mobilisation accrue autour du sujet.

Prenant la parole, la Représentante du ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille confiera que son département fait siennes les préoccupations de toutes les femmes du Mali, dans le cadre de la défense et de la sauvegarde du bien-être des femmes et de leurs enfants. Son département s’associe à toutes les femmes du Mali en général et à celles du Mali en particulier dans leur lutte quotidienne contre les violences de toutes sortes.

Les femmes du Mali condamnent avec fermeté l’attaque terroriste perpétrée contre le Camp du MOC. Elle a adressé ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes avant de souhaiter prompt rétablissement aux blessés. Elle a, aussi au nom de sa ministre, accordé son soutien aux Forces armées et de Sécurité. De même qu’au  président  IBK et à son Gouvernement dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger. Elle a ensuite invité la communauté internationale à soutenir davantage la mission des FAMA sur le terrain.
Les femmes des autres régions du Mali se sont aussi regroupées le même jour.

Elles ont dit…

Aminata Kanté : « Soutien aux Forces armées et de Sécurité à IBK et son Gouvernement »
Les femmes du Mali, sans distinction de races, ni de coloration, ont souhaité venir manifester et condamner l’attaque contre le Camp du MOC à Gao. Elles soutiennent les forces armées et de Sécurité dans leur lutte contre le terrorisme et soutiennent également IBK et son Gouvernement pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, ainsi que dans leur combat contre le terrorisme  a expliqué Aminata Kanté.
Mme Diawara Aissata « Ladi » Touré : « Que les partenaires revoient leur copie de contrat avec le Mali »
Ce regroupement des femmes du Mali consiste à monter à l’opinion nationale et internationale que les femmes sont désolées de ce qui s’est passé à Gao au Camp du MOC a expliqué « Ladi ». Elle a demandé aux plus hautes autorités du Mali de demander à nos partenaires, tels que la France, la Minusma qui nous assistent dans notre combat de terrorisme, de revoir leur copie de contrat avec le Mali.
Oumou Touré (CAFO) : « Ce n’est plus une affaire d’autorités, toutes et tous sont interpellés »
L’apport des femmes est un apport moral, psychologique et citoyen dans le lutte contre le terrorisme au Mali a estimé la présidente de la Cafo.  Suite à l’attentat suicide dirigé contre le Camp de MOC à Gao, toutes les femmes du Mali se sont mobilisées aujourd’hui pour manifester leur mécontentement. Les femmes doivent se donner la main pour former un seul bloc. Cette affaire de terrorisme n’est pas une affaire d’autorités, toutes et tous sont interpellés, a-t-elle conclu.


EDM-SA : Thiona Mathieu Koné fait valoir ses droits à la retraite

L’âge d’aller à la retraite a sonné pour Thiona Mathieu Koné et 36 autres personnes qui ont beaucoup contribué pour la société énergie du Mali (EDM-SA).
La cérémonie marquant leur départ a eu lieu le vendredi 27 janvier 2017, au siège de la Direction générale de l’EDM-SA. C’était en présence d’éminents cadres et d’anciens directeurs généraux et l’actuel DG de la dite Société Société, Dramane Coulibaly et son PCA. Ibrahim Baba Daga. Sans oublier la présence du fidèle ami de Thiona, le Premier ministre Mohamed Ag Hamani.
Rappelons que Thiona Mathieu était l’une des pièces maitresses de cette de cette Société. Travailleurs, collaborateurs, amis sont sortis massivement pour manifester le départ de l’emblématique figure historique de l’EDM-SA.

Selon un témoin « C’est depuis Thiona que nous avons connu qu’est-ce que la communication. C’est un homme qui ayant accompli 16 ans à l’EDM-Sa, a formaté le mental populaire en faveur de l’énergie. »

Aux dires de Thiona Mathieu, « la retraite signifie plus de temps pour soi, plus de temps pour sa famille, ses amis et plus de temps pour l’église ». Il a vivement recommandé à la nouvelle génération de sa Société, de savoir conclure une carrière, Il faut aussi savoir encaisser et savoir donner le bon coup.
La Porte-parole du Collectif des retraités, Mme Sanogo Mariam Keita a saisi l’occasion pour faire l’historique de l’EDM-SA.Selon elle, cette Société a été créée le 14 octobre 1960 avec un capital de 50 millions (Etat du Mali, 55%, AFD ( Caisse Centrale de Coopération Economique » : 39%, Electricité de France : 6%) pour ne citer que cela.

Elle a aussi expliqué qu’une carrière professionnelle est constituée de plusieurs étapes :  l’arrivée dans l’entreprise,la prise d’un poste, la découverte du métier,  la charge de travail, le stress et les conflits internes. Pour cela, elle a demandé à la jeune génération de sa Société de cultiver les valeurs comme l’honnêteté,la rigueur et le respect de l’autre.

La cérémonie a été également marquée par la remise de cadeaux aux partants.
Adama Bamba


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here