Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile : La Turquie fait don de 20 Pick-up aux forces de sécurité maliennes

33

Dans l’optique d contribuer au renforcement des capacités des forces de sécurité maliennes, la Turquie a offert au Mali 20 pick-up flambant neuf, d’une valeur estimée à environ 900 millionsFCFA. L’Ambassadeur de la Turquie au Mali, a officiellement remis les clés desdits véhicules, le mardi 24 janvier dernier, au ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Gal. Salif Traoré.
S’inscrivant dans le cadre de la coopération bilatérale entre les deux pays, la Turquie a fait don de 20 véhicules pick-up au Mali en vue de contribuer au renforcement de la capacité des forces de sécurité. La cérémonie de remise des clés des vingt véhicules s’est déroulée, le mardi 24 janvier dernier, dans la cour du ministère de la Sécurité et de la Protection Civile. La valeur des 20 véhicules flambant neuf, est estimée à environ 900 millions FCFA.
Pour le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Gal. Salif Traoré, ce geste intervient à point nommé. Car dit-il, le Mali traverse depuis 2012, l’une des plus graves crises de son histoire. Mais aussi, il témoigne le lien d’amitié qui unit le Mali et la Turquie.
Pour preuve dit-il, malgré que la Turquie soit confronté aux problèmes sécuritaires au même titre que le Mali, elle a accepté d’aider le Mali à travers ce don et d’autres gestes
L’Ambassadeur de la Turquie au Mali, a pour sa part ajouté que la préservation de la souveraineté nationale, de l’intégrité territoriale et stabilité politique du Mali, sont essentielles pour son pays. C’est pourquoi, dit-il, la signature de l’Accord de paix et réconciliation par toutes les parties en mai et juin 2015 a été salué par la Turquie.
Au nom du peuple Turc et de son gouvernement, il a rassuré que son pays restera engager aux côtés du Mali sur le chantier de la paix, de la sécurité et du développement durable.
Mettant à profit l’occasion, il a condamné les récentes attaques terroristes perpétrées contre le camp du MOC à Gao.
Par Jean Joseph Konaté (stagiaire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here