Algérie-Mali: consensus sur la mise en œuvre des recommandations du dernier comité bilatéral frontalier

62

ADRAR - Les participants à la rencontre conjointe entre les walis d’Adrar et de Tamanrasset et leurs homologues Gouverneurs du Nord du Mali (Kidal, Taoudénit et Menaka) ont convenu lundi à Adrar de l’importance de la mise en œuvre des recommandations du dernier Comité Bilatéral Frontalier (CBF, Bamako-juin 2016).

Ils ont convenu, au vu de la courte durée depuis la tenue du dernier CBF, de réaffirmer l’importance de la mise en œuvre de ses recommandations auxquelles seront adjointes d’autres propositions visant le renforcement de la coopération dans le domaine du développement des zones frontalières des deux pays, a indiqué le wali d’Adrar, Mustapha Limani.
Lors de cette rencontre, l’atelier consacré aux questions de développement des zones frontalières s’est penché sur les objectifs et mécanismes de développement de différents secteurs vitaux, tels que la santé, l’agriculture, les ressources en eau, le tourisme, l’éducation, la formation professionnelle, les échanges commerciaux et les affaires religieuses, a-t-il précisé.
La coopération sanitaire englobe, a-t-il ajouté, la possibilité d’envoi de missions médicales pour effectuer des consultations et diagnostics médicaux, des campagnes de vaccination, tandis que dans le domaine de la formation professionnelle, est préconisé l’accueil de stagiaires dans différentes spécialités de formation, en plus de l’échange d’expertises dans le secteur éducatif.
Pour ce qui concerne les échanges commerciaux, marqués par le commerce du troc dans les zones frontalières algéro-maliennes, les deux parties ont examiné les possibilités d’extension des listes de produits éligibles à ce type de commerce, ainsi que le renforcement de la coopération douanière dans le domaine, par une unification des exonérations douanières sur ces produits.
Au vu du lien étroit entre l’agriculture et les ressources en eau, du fait des spécificités géographiques et climatiques de la région, il a été souligné la disposition du secteur des ressources en eau des deux wilayas de mettre à la disposition des régions du Nord malien leur expérience sur les modes d’exploitation et de valorisation de la ressource hydrique et les modes écologiques de gestion des eaux usées.
Intensifier la coopération dans différents domaines
L’intensification de la coopération dans le domaine de la préservation de la richesse animale contre les différentes zoonoses, ainsi que la coordination des efforts dans la lutte contre les invasions acridiennes, sont également examinées.
De son côté, le wali de Tamanrasset, Belkacem Silmi, a indiqué que l’Enseignement supérieur et les Affaires religieuses ont également constitué un centre d’intérêt des participants à cette rencontre, par la contribution du centre universitaire et de l’institut islamique de Tamanrasset à travers des opportunités de formation dans les deux secteurs.
La coopération dans le domaine du tourisme a été également soulignée, par la formation dans le segment de l’artisanat traditionnel, vu que la wilaya de Tamanrasset dispose d’un important centre de formation (algéro-brésilien) dans le domaine de la bijouterie, a-t-il signalé.
Pour le chef de l’exécutif de la wilaya de Tamanrasset, ce qui a marqué cette rencontre est le climat d’amitié et de compréhension ayant empreint la concertation entre les deux parties, ce qui, a-t-il dit, est de bonne augure pour l’atteinte de ses objectifs et le renforcement de la coopération bilatérale.
Les travaux de cette rencontre de deux jours se poursuivent en ateliers et seront couronnés par la signature d’une convention de jumelage entre les wilayas d’Adrar et Tamanrasset et les wilayas déléguées leur étant rattachées, et les Régions du Nord Malien, ainsi que par l’élaboration d’un document conjoint comportant les recommandations de cette rencontre.
La rencontre rassemble, en plus d’un directeur central du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales et d’un conseiller technique du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat de la république du Mali, les walis d’Adrar et de Tamanrasset, les Gouverneurs de Kidal, Taoudénit et Ménaka (Mali), les walis délégués de Bordj Badji Mokhtar et In-Guezzam, les présidents des Assemblées populaires des wilayas (APW) d’Adrar et Tamanrasset, les présidents des Assemblées populaires communales (APC) de Bordj Badji Mokhtar, Timiaouine et Tin-Zaouatine, et des responsables d’exécutif.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here