Mahamat Saleh Annadif est le représentant spécial du secrétaire général De l’ONU au Mali : « La politique de la chaise vide n’a jamais été payante »

17

Pour la 15ème fois, le Comité de suivi de l’accord d’Alger se réunisse à Bamako pour faire point de l’application de l’accord de paix. Pour cette rencontre, la coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) a préféré jouer la politique de la chaise vide puisqu’elle était absente à l’ouverture des travaux le 30 janvier 2017. Elle exige au préalable « un meilleur cadre pour une mise en œuvre intégrale et diligente de l’accord suivant un chronogramme actualisé, réaliste et consensuel ».

Cette politique selon Mahamat Saleh Annadif est le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU au Mali n’est pas la solution. « Il n’est pas question de reculer. Nous avons fait le constat que malheureusement nos frères de la CMA ne sont pas présents dans la salle avec nous ou du moins en totalité. Nous leur lançons un appel pour leur dire que, la politique de la chaise vide n’a jamais été payante. Il est extrêmement important qu’ils reviennent. Il n’y a pas meilleur cadre pour poser leurs problèmes que le niveau du comité de suivi et nous allons trouver des solutions à leurs problèmes. Deuxièmement, nous avons quand même cette question qui revient toujours la mise en place des autorités intérimaires. Nous avons fait le point avec le gouvernement et suis heureux de constater que cette question trouvera très rapidement dans les jours à venir une mise en œuvre effective qui nous permettra réellement d’aller de l’avant. Ce n’est pas un échec, au contraire nous sommes dans une nouvelle dynamique qui doit nous permettre d’aller de l’avant ».

A. D

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here