Douanes maliennes : Dans de très bonnes mains avec Aly Coulibay

67

Un cadre valeureux se définit par la hauteur de ses visions dans la gestion de son administration. A peine un mois de sa prise de service, le nouveau DG des gabelous, Aly Coulibaly se distingue déjà par sa hauteur de vue pour avoir tracé un calendrier d’emploi pour ses désormais ex-collègues qui ont fait valoir leur droit à la retraite : anciens et nouveaux retraités.

C’était à la faveur d’une cérémonie d’au-revoir organisée à l’intention des nouveaux partants de cette année, le jeudi dernier dans la cour de la Direction générale des douanes à Faladié. A cette occasion, il a annoncé son intention de transformer le Centre de Formation des Douanes en une véritable Ecole de formation des douanes dans le but de renforcer les compétences de ses collègues jeunes, qui maitrisent très peu la matière douanière. Parce qu’il s’inquiète de l’avenir de son Administration, qui se vide de ses cadres compétents pour cause de retraite. Cette année, ce sont des centaines de cadres très expérimentés, dont une trentaine de haut gradés parmi lesquels son prédécesseur, Modibo Kane Kéïta, qui ont accroché la tenue pour toujours.
Pour ne citer que le cas de l’ancien directeur général, il a imprimé à l’administration douanière sa touche particulière en relevant le niveau de mobilisation des recettes à un niveau jamais atteint avec l’accompagnement des cadres pétris de connaissance comme les deux directeurs généraux actuels, Aly Coulibaly et son adjoint Soungalo Dembélé. Qui étaient respectivement directeur général adjoint et directeur des recettes.
Ce sont ces deux hommes clés de la machine de commandement de l’administration Modibo Kane Kéïta, qui sont à la tâche aujourd’hui. Comme on le dit, on n’apprend pas à un vieux singe comment décortiquer de l’arachide. Ensemble, ils ont élaboré toutes les stratégies de mobilisation de recettes, dont les résultats sont sans équivoque.
Cette année encore, le niveau de la barre a été revu à la hausse dans un contexte économique quelque peu difficile. Mais, en dépit de la morosité économique en ce début d’année 2017, les perspectives s’annoncent prometteuses pour les Douanes maliennes sous la direction d’Aly Coulibaly et son équipe. Selon nos sources, le cap est maintenu avec l’objectif de relever la barre plus haut à compte de février.
Lesquelles rappellent que l’ancien DG Modibo Kane Kéïta a su transmettre son calme olympien et son petit sourire d’assurance aux lèvres à ses cadets. Aly Coulibaly se démarquerait petit à petit de sa casquette de directeur adjoint au ton militaire pour le laisser au nouvel adjoint Soungalo Dembélé, qui était déjà assez timide dans son approche avec l’autre.
Pour revenir au nouveau rôle qu’il dessine pour ses ex-collaborateurs, Aly Coulibaly a lancé un véritable cri de cœur pour qu’ils meublent leur temps dans les conférences de formation des agents dans les directions régionales afin de partager avec les jeunes, la somme d’expériences qu’ils ont accumulées durant les nombreuses décennies de leur carrière passée au sein de l’administration douanière.
Il leur a proposé des cours à dispenser dans la nouvelle école des douanes. Il s’est empressé de dire que ces efforts seront récompensés. Des dispositions seront prises pour payer les notes de ces actions de formation. C’est dire qu’il a souci du devenir des douanes, qui sont aujourd’hui la principale source de recettes pour l’Etat. A ce titre, les agents ont besoin des mains plus qualifiées pour parfaire leurs connaissances dans le but de booster davantage les recettes.
A. Diakité

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here