Démographie et acte de profanation : Des maisons à usage d’habitation dans les enceintes du cimetière de Nafadji

29

«Tous ceux qui s’installent sur nos routes, dans nos cimetières, écoles ou dispensaires,…, les libèreront sans équivoque. Je suis en mission commandée, seuls les lois et les principes prévalent ; donc, point de spéculations ni de corruption encore en Commune I. Les Coulibaly de Nafadji vous aurez votre cimetière. Je vous l’avais promis, je le ferais», prévient fermement Mamadou le nouveau Maire de la Commune I du District de Bamako, B. Kéïta.
A la faveur d’un meeting, organisé par les 9 associations pour le développement de Nafadji, il y a eu un seul sujet à l’ordre du jour : «Dégager le cimetière de Nafadji.
Casser les constructions qui s’y trouvent. Clôturer ce cimetière pour mieux le sécuriser contre les animaux, les bandits et autres dommages aux tombeaux ». Ce fut en présence du Maire Mamadou B. Kéïta et tous les membres du Conseil communal, des 9 Chefs de quartiers de la Commune, des Imans et de nombreux habitants de Nafadji venus exiger le dégagement de leur cimetière de la prédation des spéculateurs fonciers de la Mairie et du village de Nafadji.
A cette occasion, Siaka Coulibaly, Chef de village de Djoumanzana, a dit tout net ce que pensent les populations de son village à savoir : «Je demande à ce qu’on dégage toutes les constructions faites dans notre cimetière. Qu’on remet à leur place tout ce qu’on a pris de notre cimetière. Nous ne renoncerons pour aucun autre centimètre en lieu et place du nôtre. Je ne suis pas d’accord qu’on enlève un centimètre de mon cimetière par qui que ce soit, fut-il de la mairie ou du village. Je salue le Maire Kéïta et toute sa délégation pour nous avoir rendu visite et de prendre connaissance du problème qui nous préoccupe le plus ».
Ensuite, ce fut le tour de Keletigui Massa Koné de l’Union de la Coordination des associations des défenseurs des droits des démunis (UACDDD) de dire qu’il a été dit au Gouvernorat du District de Bamako de dégager ce cimetière de toutes constructions devant toutes les parties prenantes ; c’est-à-dire, les Chefs de villages, les Maires et les Géomètres au profit d’un accord en conformité avec le lotissement des 84 parcelles en plus de tous les équipements (terrains, espaces verts et lieux de culte ».
Quant à Boubacar Sidiki Coulibaly dit Batjini, Coordinateur des 9 associations, il dira que « c’est avec les cotisations récoltées auprès des habitants que nous avons mis environ 6.000.000 de francs CFA dans le soubassement que nous avons entamé autour de notre cimetière. Jusqu’à présent les jeunes qui font ce travail ont des promesses pour les secourir en vue de faire davantage de soubassement et de clôturer notre cimetière. Hélas, ces promesses sont compromises par l’arrêt des travaux suite à des menaces et insécurité qui pèsent sur la tête des jeunes qui s’y attèlent à ces travaux.
Car, il y a eu des jugements et des interdictions de continuer les travaux prodigués tantôt par la Mairie tantôt par des particuliers qui ont leurs constructions à l’intérieur même du cimetière. C’est pourquoi nous sommes très contents de recevoir le Maire et ses conseillers. Lesquels sauront de quoi il s’agit». Il faut savoir qu’en plus des 37 lots à usage d’habitation construits et prétendument attribués par les agents de la mairie, il y a aussi d’autres constructions faites par des particuliers sur fond de spéculation foncière à l’intérieur même de notre soubassement clôturant le cimetière. Nous demandons au Maire de nous aider à dégager les constructions à l’intérieur du deuxième cimetière, le plus vaste de la Commune I, après celui de Sotuba».
Quant au Maire central, Mamadou B. Kéïta, il veut tenir promesses en leur redonnant intégralement le cimetière dans ses limites des lotissements légaux de Nafadji.
Pour ce faire, le Maire Mamadou B. Kéïta sollicite la bénédiction et l’accompagnement de tout le monde pour réussir cette mission aussi salvatrice que nécessaire pour tous les citoyens.
Fatou Sylla

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here