Entreprenariat : Bara Muso ne passe pas inaperçu

19

Le week-end dernier, plusieurs dirigeants d’entreprise s’étaient réunis à la Nuit de l’entreprenariat. Une occasion de mettre en relation des investisseurs et innovateurs et de récompenser les plus inventifs. De la haute technologie jusqu’aux condiments, tous les secteurs étaient représentés. Notamment le concurrent malien des cubes bouillon Maggi, Bara Muso.

Longuement remarqué par nos femmes, le cube Bara Muso ne passe pas inaperçu. En huit ans, Bara Muso a dominé sur les étagères de la cuisine malienne. Selon son PDG, Boureima Doumbia, son entreprise prône une qualité depuis quelques années : le naturel.

“On fait le bouillon en poudre avec des piments. Piment en poudre, piment épicé, etc. On fait plus de 30 produits parce que nous notre différence, c’est les produits locaux naturels. Ce ne sont pas des produits chimiques. Nous, on achète l’arachide chez les paysans, transformer ça, tout naturel. C’est ce qui nous différencie des autres”, a expliqué M. Doumbia au micro de notre confrère de RFI.

Le secret de sa réussite ? Boureima Doumbia est fier d’expliquer qu’il est parti du bas de l’échelle : “J’ai fait dix ans en tant que vendeur de condiments au marché ici à Bamako. Quand j’ai décidé d’industrialiser, je savais ce qu’il fallait, quelles étaient les difficultés. Aujourd’hui, j’ai plus de 200 employés et une soixantaine de machines”.

Il a indiqué que Bara Muso est le produit le plus prisé au niveau de nos marchés. Et d’ajouter que l’entreprise est très sollicitée par les femmes. Pour preuve de la vitalité de Bara Muso, le chiffre d’affaires de l’entreprise est aujourd’hui de près de huit milliards de F CFA par an.

Adama Diabaté

Stagiaire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here