La santé de IBK: le président n’a pas donné de nouvelles pendant 10 jours

55

Parti à Paris le 22 Janvier pour raison sanitaire, le président IBK n’avait pas annoncé son départ ni donné des nouvelles une fois surplace. Le 28 Janvier, nous vous annoncions sa présence en France pour raison sanitaire.
La présidence n’a pas démenti nos informations et pire n’a pas communiqué. Après avoir manqué le sommet de l’union africaine à Addis-Abeba en y envoyant le premier ministre Modibo KEITA, la présidence a fait passer un message par radio France internationale interposée. En effet, RFI a annoncé dans un article que le président est à Paris pour se reposer. Cela pose la question de la soutenabilité des taches inhérentes à la fonction de président. En Avril 2016 le président a été hospitalisé à Paris pour une intervention chirurgicale. Neuf mois plus tard, la présidence dit qu’il est à Paris pour se reposer au moment même ou le pays croule sous le poids du deuil de ses soldats et maires de certaines villes assassinés par les terroristes. La présidence justifie le black out du président IBK par son besoin de repos pendant que les maliens à travers le monde vivent une crise administrative sans précédent qui les expose à l’expulsion. IBk serait en train de prendre une pause de dix jours pendant que les consulats et ambassades du Mali à Paris, à Madrid, au Congo, au Gabon, à New York et ailleurs n’arrivent pas à satisfaire les demandes de documents administratifs imposés par le Mali?
A travers un simple twitte ce Mercredi 1er Février 2017, soit dix jours après avoir quitté Bamako,

Ce twitte informe les maliens à posteriori sur sa présence à Paris. Il serait donc en France en visite privée. Il nous a habitué à communiqué sur sa moindre visite privée à Paris à travers des images ou rencontres. Pourquoi une certaine omerta entoure cette visite en catimini?
Comme nous vous l’avons annoncé précédemment, la santé de IBK est un sujet capital qui prend de plus en plus de la place.
La présidence n’a pas trouvé la bonne formule pour expliquer l’absence du président au Mali. Elle n’a pas réussi a expliquer une nouvelle hospitalisation du président seulement neuf mois après celle d’Avril dernier. Cependant, des indices trompent ce montage. En effet, IBK ne se fait pas représenter pour les rassemblements glamours tels l’assemblée générale des nations unis, le sommet de l’union africaine ou même l’inauguration d’une école. Il n’aurait pas pu snober le sommet de l’UA s’il pouvait y aller. Par ailleurs le sommet a vu le retour du Maroc dans l’union. Pour son opposition à la gestion du Sahara occidental et du front polisario par le Maroc, l’Algérie ne voit pas d’un bon œil le retour du Maroc. Les états membres de L’UA devaient valider le retour du Maroc. Le Mali étant tiré entre ses intérêts avec ces deux pays, IBK n’y serait pas allé assumer son soutien au retour du Maroc même s’il n’avait pas été à Paris. A quelque chose, malheur est bon peut-on dire. Son hospitalisation l’a sauvé quelque part.

IBK rencontrera ce Jeudi le président François Hollande puis regagnera Bamako comme précisé dans le twitte du compte officiel de la présidence.La présidence gère le Mali comme si nous étions en 1984 avec pour seul média l’ORTM. Ils doivent intégrer les médias alternatifs dans le jeu de l’information et des puissances de communication. Cette visite dite privé est plutôt médicale et très mal ficelée niveau communication. Un président qui arrive à se faire oublier en dix jour, c’est rare. Réapparaître comme un revenant est digne d’un film de mauvais gout.
Elijah De BLA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here