Soumaïla Cissé aux professionnels des médias : «Malgré la faiblesse de vos moyens… vous continuez à donner le meilleur de vous-même…»

53

En présence de son secrétaire général Madani Traoré et du 2ème vice-président de la Maison de la presse Alexis Karambé, le président de l’Urd Soumaïla Cissé a présenté les vœux de nouvel an de son parti à la presse, le mardi 31 janvier 2017, à la Maison de la presse. Une occasion pour le chef de file de l’opposition d’évoquer plusieurs sujets.

D’entrée de jeu, M. Cissé a présenté au nom de l’Urd et à son propre nom ses vœux de santé, de bonheur, de prospérité et de plein succès aux professionnels des médias, aux téléspectateurs et lecteurs. Il a souhaité au peuple malien une nouvelle année de paix, de réconciliation de quiétude et de prospérité.

En remontant le fil de l’année 2016, Soumaïla Cissé a déclaré que 74 journalistes ont été tués en faisant leur métier, en voulant simplement informer la population. «Tel est le bilan que l’ONG Reporters Sans Frontières a présenté à la fin de l’année 2016, contre 110 décès enregistrés en 2015», a-t-il ajouté. Et, en matière de respect de la liberté de la presse, Reporters Sans Frontières révèle que le Mali a été classé 122ème sur 180 évalués en 2016.

Or, dit Soumaïla Cissé, «il nous faut une presse de qualité, disposant de moyens adéquats et de personnels bien formés, gage de saines informations. C’est pourquoi l’inscription budgétaire pour 2017 de l’aide à la presse de 100 millions de FCFA logés à la présidence de la République nous laisse perplexes quant à la sincérité et à la transparence de l’utilisation de cette aide». Avant de noter que «malgré la faiblesse de vos moyens, l’insécurité qui vous coupe le sommeil, vous continuez à donner le meilleur de vous-même pour dénoncer les maux qui minent notre société. Je tiens à vous féliciter».

Soumaïla Cissé a par ailleurs rappelé que son parti est disposé à approfondir et appliquer toutes les initiatives visant à protéger les journalistes contre ces exactions indignes de notre époque. Avant de présenter ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes et au monde de la presse et souhaiter prompt rétablissement à tous les blessés de ces douloureux événements.

À propos de la disparation de notre confère Birama Touré, «cette disparition continue de nous inquiéter. C’est pourquoi nous interpellons encore les autorités compétentes de notre pays pour que toute la lumière soit faite sur cette affaire», a déclaré le chef de file de l’opposition». Dans la même foulée, a-t-il dit, «nous sommes également inquiets par la révélation faite par le président de la Maison de la  presse il y a quelques jours sur les menaces proférées contre le journaliste Adama Dramé du Sphinx».

Par ailleurs, selon le président de l’Urd, l’année 2016 est partie sur une note désespoir et d’inquiétude pour l’ensemble du peuple malien. «Je profite de l’occasion pour m’incliner devant la mémoire des 332 personnes dont 207 civiles qui ont perdu la vie en 2016 au nord du Mali, soit une hausse de 121% des victimes pour la seule année 2016. Le pays a enregistrés 385 attaques, soit plus d’une attaque par jour. Ces attaques ont été augmentées de 92% par rapport à l’année 2015, après la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger. Déjà, le Mali a enregistré plus de 100 morts au compteur de l’année 2017».

Enfin, cette cérémonie de présentation de vœux a été marquée par la projection d’un film, à l’initiative de l’Urd, qui illustre la mauvaise gouvernance du régime en place dans bien de domaines.

Mady Koné


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here