Vœux de Nouvel An : La détermination réaffirmée de l’URD à accompagner la presse dans sa mission

53

Honorable Soumaila Cissé prône une presse libre comme condition d’une démocratie vivante et respectueuse de ses citoyens

Cette année encore, le principal parti de l’opposition n’a pas dérogé à sa tradition de présenter à la presse, ses vœux à l’occasion du Nouvel An.

La cérémonie a eu lieu le mardi 31 janvier à la Maison de la presse. Pour la circonstance, le président du parti, honorable Soumaila Cissé avait à ses côtés, le secrétaire général du parti, Madani Traoré, le vice-président de la Maison de la presse, Alexis Kalambri. On y notait une forte présence des membres du bureau politique national, des militants et sympathisants et de la presse.

Le président de l’URD et chef de file de l’opposition a, en son nom propre et au nom de son parti, présenté les vœux de Santé, de Bonheur, de Prospérité et de Plein succès aux professionnels des médias, mais aussi aux auditeurs, téléspectateurs et lecteurs. Encore une fois de plus, à cette occasion, le président de l’URD a réitéré sa détermination à accompagner la presse dans sa mission. Il est, notamment revenu sur la situation difficile des journalistes.

En effet, a Soumaila Cissé rappelé le bilan macabre que l’ONG Reporters Sans Frontières a présenté à la fin de 2016, selon lequel, 74 journalistes ont été tués en faisant leur métier, tués tout simplement en voulant informer la population. « Je ne cesserai jamais de rappeler que l’URD est disposée à approfondir et à appliquer toutes les initiatives visant à protéger les journalistes contre ces exactions indignes de notre époque », assure-t-il avant d’ajouter, « Les difficultés qui caractérisent l’exercice de votre profession sont donc réelles et les obstacles visibles. Or il nous faut obligatoirement une presse de qualité, disposant de moyens adéquats et de personnels bien formés, gage de saine information. C’est pourquoi l’inscription budgétaire pour 2017 de l’aide à la presse de 100 millions de francs cfa logés à la Présidence de la République nous laisse perplexe quant à la sincérité et à la transparence de l’utilisation de cette aide ».

En ce qui concerne le Mali, dira-t-il, le constat est triste sinon alarmant en évoquant, notamment la disparition mystérieuse du journaliste Birama Touré et la révélation faite par le président de la Maison de la presse, il y a quelques jours, sur les présumées menaces proférées contre le journaliste Adama Dramé du Sphynx. Selon l’honorable Soumaila Cissé, la liberté d’expression chèrement acquise doit être jalousement entretenue pour le confort de la démocratie. « Une presse libre est la condition d’une démocratie vivante et respectueuse de ses citoyens, ne l’oublions jamais! », s’est-il exclamé.

Soumaila Cissé a ensuite fait le point de la situation du pays. Selon lui, l’année 2016 est partie sur une note de désespoir et d’inquiétude pour l’ensemble du peuple malien. Il a profité de l’occasion pour s’incliner une fois de plus devant la mémoire des 332 personnes dont 207 civiles qui ont perdu la vie en 2016 dans le centre et le nord du Mali, soit une hausse de 121% des victimes pour la seule année 2016. Le pays a enregistré 385 attaques, soit plus d’une attaque par jour. Ces attaques ont augmenté de 92% par rapport à 2015, après la laborieuse signature de l’Accord pour la Paix et de Réconciliation, issu du processus d’Alger. Et d’ajouter : « Plus de 100 morts sont déjà au compteur de l’année 2017 ».

Daniel KOURIBA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here