A propos de la suspension du mot d’ordre de grève des magistrats, le Syndicat autonome de la magistrature oppose un cinglant démenti

158

Suite à la lecture du communiqué diffusé au cours d’un flash spécial à la télévision nationale ce vendredi hier, ordonnant la suspension du mot d’ordre de grève des magistrats, l’autre composante de la corporation dirigée par le vice président du SAM, n’a pas tardé à répondre. Au détour d’un communiqué incisif, , soutenu par une horde Badara Aliou NANACASSE de jeunes magistrats, réaffirme sa détermination à poursuivre la grève illimitée. Lisez le communiqué

Bamako, le 04 février 2017

COMMUNIQUE DU COMITE DIRECTEUR DU SYNDICAT AUTONOME DE LA MAGISTRATURE

Suite au communiqué, non revêtu du sceau du Syndicat Autonome de la Magistrature (SAM), diffusé le 03 février 2017, au cours du flash spécial de l'Office de Radiodiffusion Télévision du Mali (ORTM) par Cheick Mohamed Cherif KONE, le Comité Directeur du SAM, à l'issue de sa réunion extraordinaire de ce samedi 04 février 2017, apporte les démentis suivants : - l'Assemblée Générale de l'ensemble des magistrats, tenue le vendredi 03 février 2017 à la Cour d'appel de Bamako, a décidé à la majorité la poursuite de la grève illimitée jusqu'à satisfaction de ses revendications ;

- l'Assemblée Générale a, en outre, réaffirmé sa disponibilité à poursuivre le dialogue avec le Gouvernement sur les points de revendications qu'elle estime légitimes ; Par conséquent :

1- les déclarations faites par Cheik Mohamed Cherif KONE en présence de Dramane DIARRA, n'engagent que leurs personnes et le Comité Directeur du Syndicat Autonome de la Magistrature (SAM) s'en désolidarise totalement;

2- Par leur comportement déloyal, ces deux personnes ont violé de façon éhontée les statuts et règlement intérieur du SAM qui se réserve le droit de prendre à leur encontre les mesures disciplinaires qui s'imposent;

3- le Comité Directeur du SAM informe l'opinion publique nationale et internationale que Cheik Mohamed Cherif KONE et Dramane DIARRA ne peuvent plus, ni parler ni agir en son nom ;

4- Demande aux militants de rester sereins, mobilisés et les exhorte à respecter, dans toute sa rigueur, la résolution issue de l'Assemblée Générale du 03 février 2017, à savoir le maintien du mot d'ordre de grève illimitée.

Pour le Comité Directeur/ Le Vice Président

Badara Aliou NANACASSE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here