Attentat-suicide contre le MOC à Gao : La compassion des Femmes du Mali

56

Elles ont rendu visite aux blessés internés à l’hôpital Gabriel Touré auxquels elles ont remis la somme de 1 100 000F cfa

Sous l’égide du ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, les Femmes du Mali ont rendu visite le vendredi 2 février dernier aux blessés de l’attentat au véhicule piégé du camp du MOC de Gao, internés à l’Hôpital Gabriel Touré. Sous la houlette du ministre Mme Sangaré Oumou Ba, une commission constituée pour mobiliser un fonds, sous la conduite de Mme Diawara Aïssata Lady Touré, présidente du Mouvement des femmes du RPM, a fait un don en nature d’un montant de 1 100 000F cfa.

Après l’entretien avec le personnel de la direction de l’Hôpital, sous le leadership de son directeur, le Pr Diango Djibo, la délégation a été conduite aux services des urgences. Ici sont admis 18 blessés. A chaque blessé sur son lit d’hôpital, Mme le Ministre a formulé des bénédictions et souhaité un prompt rétablissement. Il s’agit, par cette visite de venir compatir avec les blessés pour la douleur qu’ils ressentent. Très engagée, chaque fois qu’il s’agit d’une action entreprise par les femmes, le chef de département de tutelle trouve la démarche très salutaire. Surtout, quand il faut venir au chevet de quelqu’un meurtri dans sa chair. C’est pourquoi, sa disponibilité n’a jamais fait défaut quand il s’agit de conduire, voire de présider des évènements de ce genre.

Approchée après la sortie aux urgences, Mme Diawara Aïssata Lady Touré, nous a expliqué les raisons de la présente visite. « Cette visite des femmes du Mali, s’inscrit dans un cadre de soutien et de bonne foi à nos Forces Armées et de Sécurité (FAMA), au Gouvernement et surtout au Président de la République » a-t-elle dit. Pour la présidente du mouvement des femmes du RPM, il s’agit de venir montrer à ces blessés que les femmes du pays sont concernées et meurtries par rapport à ce qu’ils endurent aujourd’hui. « Puisque ces victimes et blessés que vous êtes, sont nos maris, nos enfants et nos frères. De ce fait, nous sommes les premières victimes de cet attentat barbare et terroriste » dira Mme Diawara. Cette présence au chevet des blessés, montre à suffisance que les femmes sont engagées pour la paix.

Rappelons que cette initiative a été a été nourrie et prise par les femmes, lors de la grande mobilisation du 28 janvier 2017 au Monument de la paix. Ainsi, en si peu de temps, des fonds ont pu être mobilisés. La visite a également permis de présenter des condoléances aux familles endeuillées et souhaiter prompte guérison à tous les blessés. La délégation a apprécié aussi, le soutien indéfectible des femmes médecins et infirmières de l’Hôpital Gabriel Touré à l’endroit des blessés. Elles ont profité de l’occasion pour remercier tous les hôpitaux de la place dont le personnel fait le qui-vive jours et nuits auprès de ces blessés. Il s’agit du Chu Gabriel Touré, Chu Point G, l’Hôpital du Mali, le Chu- Odontostomatologie et le Chu-IOTA, sans oublier l’hôpital Hangadoumbou Touré de Gao

Diakalia M. Dembélé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here