Grève des magistrats : Clash au sein du SAM

62

Le président du Syndicat autonome de la magistrature (SAM) ne parle plus le même langage que sa base. Alors qu’il a été « décidé », lors de l’Assemblée générale tenue le vendredi matin, de poursuivre la grève illimitée, le président Cheick Chérif Koné, lui, est apparu sur Ortm (lors d’un flash spécial), le même jour, pour annoncer sa suspension. Vous avez dit clash au sein du syndicat ? En tout cas, les magistrats sont désormais divisés quant à la poursuite ou non de la grève déclenchée, il y a 20 jours. Pour les magistrats qui se réclament de la « base », leur président a trahi la cause commune, au profit de ses intérêts personnels. « Il a vendu son âme au diable », affirme un jeune magistrat.

Par ailleurs, l’implication dans ce dossier du secrétaire général de la présidence, Soumeylou Boubèye Maïga, est fortement critiquée par certains magistrats. Ceux-ci accusent Soumeylou d’avoir tenté de « casser la grève » plutôt que de chercher à résoudre la crise entre le gouvernement et les magistrats. Ainsi, la « base » se radicalise après ce qu’elle qualifie de « tentative de division avortée ».

Malitelda :

Le ministre Koïta au secours des déguerpis

MalitelDa, lieu de vente de téléphones portables et accessoires, a été « rasé » par les bulldozers de la gouverneure du district de Bamako, Amy Kane. Depuis, les pauvres commerçants qui s’y étaient installés errent. Finalement, c’est le ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne, Amadou Koïta, qui a trouvé une solution, bien qu’éphémère, à leurs préoccupations. Ils seront casés dans l’enceinte du carrefour des jeunes, durant trois mois. Juste le temps pour le gouvernement de les trouver un site. Déjà, les commerçants ont commencé à installer leurs kiosques.

Menaka !

4 soldats tués lors d’une attaque

Le samedi dernier, le cheik point de Touloupe (sortie de Ménaka) a été attaqué par un groupe d’individus armés. Bilan : 4 soldats tués et 8 autres ont été blessés. Aussi un véhicule de l’armée aurait été enlevé au cours de l’attaque.

MINUSMA :

Le premier des hélicoptères de l’armée allemande est arrivé

Le premier des hélicoptères militaires de classe moyenne NH90 de l’armée allemande est arrivé dans le nord du Mali. Vendredi dernier, l’armée allemande a commencé le transfert des hélicoptères de combat NH90 et des hélicoptères de transport Tiger, Ils seront utilisés pour le transport et le sauvetage des blessés. En outre, des opérations d’escorte de convois et de surveillance de la conduite sont également prévues.

Il sera suivi par trois hélicoptères supplémentaires NH90 et quatre hélicoptères Tiger. Après leur arrivée à Bamako, les hélicoptères voleront à 1 200 km à destination de Gao pour soutenir la Mission multidimensionnelle de l’ONU pour la stabilisation intégrée au Mali (Minusma).

L’hélicoptère militaire de classe moyenne est un avion moderne et polyvalent conçu selon les normes les plus strictes de l’OTAN. Développé en deux versions: le transport tactique de troupes (TTH) et frégate de l’OTAN (FHH), le NH90 est bien adapté aux opérations les plus exigeantes sur terre et mer, jour et nuit.

La Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here