Projet PAPERM : Le document de stratégie de communication et de gestion de partagé, validé

59

Il devra constituer une boussole pour la promotion des énergies renouvelables au Mali 

Le Mali entend devenir un pays leader parmi les pays pilotes du Programme de valorisation à grande échelle des énergies renouvelables (SREP). Pour une gestion efficace des connaissances dans la promotion des énergies renouvelables, le Projet  d’Appui à la Promotion des Energies Renouvelable au Mali (PAPERM) se dote d’une stratégie de communication, de gestion et de partage des connaissances.

Le document a été validé le jeudi 2 février 2017 à la faveur d’un atelier national, organisé par la Direction nationale de l’Energie et de l’Eau, à travers le Projet  PAPERM. Il s’agit de démontrer la viabilité de ces approches aux plans économique, social et environnemental en générant de nouvelles opportunités  économiques et en élargissant l’accès aux services énergétiques à travers l’utilisation  des énergies renouvelables.

La cérémonie qui a eu lieu à l’ex-CRES de Badalabougou était présidée par représentant du ministre de l’Energie et de l’Eau, Tézana Coulibaly, en présence du représentant de la Banque africaine de développement (BAD), Alain Pierre Mbonapeka, ducoordinateur, Birama Diourté, entre autres.

Le projet a pour objectifs d’améliorer le cadre politique, juridique, réglementaire et institutionnel favorable à la promotion des investissements en énergie au Mali, de renforcer les capacités des acteurs en faveur des énergies renouvelables, d’appuyer le système de suivi d’évaluation a indiqué le représentant du ministre de l’Energie et de l’Eau.

Elaboré par la Direction nationale  de l’énergie à travers la Cellule d’exécution du PAPERM, le document de stratégie de communication, de gestion et de partage des connaissances sur les énergies renouvelables devra constituer une boussole pour la promotion des énergies renouvelables au Mali.

Dans son discours d’ouverture des travaux, le représentant du ministre en charge de l’Energie a souligné que le PAPERM dont l’objectif est de favoriser l’essor des Energies Renouvelables (EnR) au Mali constitue la locomotive des différents des projets en matière d’énergie. Selon lui, la communication est l’instrument essentiel pour atteindre les objectifs escomptés. Pour ce faire, dira Tizana Coulibaly, le SREP-Mali exige une gestion efficace des connaissances, afin d’apprécier les résultats obtenus et de les partager avec les partie prenantes aussi bien au Mali qu’avec les autres pays de la sous-région.  L’objectif du gouvernement est de faire en sorte que le sous-secteur des Energies renouvelables contribue de façon décisive à la réduction de la pauvreté et au développement durable.

Rappelons que, c’est depuis juillet 2010 que notre pays a été sélectionné pour piloter le Programme de valorisation à grande échelle des énergies renouvelables. Son objectif est de mettre à l’essai des stratégies à faible intensité de carbone dans le secteur énergétique, afin de faire face aux changements climatiques. C’est dans ce contexte qu’un Plan d’investissement SREP-Mali a été élaboré à travers des projets tels que le Projet de développement de l’hydroélectricité, le Projet système hybrides pour l’électrification rurale, le Projet d’appui à la promotion des énergies renouvelables au Mali. L’objectif global du PAPERM est de favoriser l’essor des EnR. Il couvre la totalité du pays.

Daniel KOURIBA


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here