Pénurie d’eau à Bamako et ses environs: Les assurances du ministre de l’énergie et de l’eau

77

Le ministre en charge de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini à la tête d’une importante délégation à effectuer une visite de terrain, le samedi 4 février 2017. La délégation s’est rendue sur le gigantesque chantier de Kabala et des Adductions d’Eau Sommaires (AES) des Communes I, II, IV et des zones critiques du réseau SOMAGEP-SA en rive gauche. L’objectif de cette descente de terrain était de recenser les besoins des populations en matière d’eau afin de prévenir toute pénurie d’eau.

La première étape de cette visite à concerner le chantier de Kabala. Arrivée sur le chantier Olivier Zanchi, Directeur de Projet du lot 2 de Kabala a conduit la délégation sur la partie des réservoirs stockages d’eau traité d’une capacité de 10.000 mètre cube. Pour mieux comprendre ce projet, Olivier Zanchi explique « On fait du pompage dans le Niger, on passe par une station d’exode et la station d’exode envoi l’eau dans le lot 2 qui est traité ensuite cette eau repart sur Bamako ville sur 8 km ». Du lot 2, Philip Renard Directeur de Projet du lot 1 conduira la délégation sur le lot 1 du projet qui comprend les constructions de la prise d’eau, de la canalisation d’eau et de l’eau brute à la fosse de pompage.

Après Kabala, la délégation a mis le cap sur le chantier du réservoir de Bako-djikoroni Golf où Youssouf Sylla, Chef de mission du Bureau d’études CIRA explique « Sur ce site on est en train de construire 2 réservoir de 10.000 mètre cube chacun qui vont stoker de l’eau pour distribuer ensuite vers Faladiè et Badalabougou. Il est prévu de construire également 2 autres réservoirs qui va faire qu’on a un volume total de 40.000 mètre cube ici. Nous sommes autour de 90% des travaux. Le délai contractuel est prévu pour le 28 février de cette année. »

De Bako-djikoroni Golf, le ministre et sa délégation ont visité les travaux de pose des conduites à grand diamètre sur la colline de Badalabougou pour constater de visu les travaux en cours.
Sur la rive gauche, la délégation a été accueillie par Cheick Oumar Coulibaly, Directeur Régional de l’Hydraulique qui a conduit la délégation au niveau des Adductions d’Eau Sommaire (AES) de Bankoni Dianguinebougou Wereda, de Sikoro Mekin Sikoro et Sikoro Kadobougou.

En Commune II, la délégation s’est rendue à N’gomi Binabougou et également en Commune IV pour visité les (AES) de Kalabambougou, de Taliko et du quartier Sirakoro Dounfing.
Partout où la délégation s’est rendue, elle a été accueilli par les autorités communaux et les associations des femmes qui ont exprimé leurs besoins en eau potable. Pour résoudre cette équation, Malick Alhousseyni rassure « le problème d’eau est là, il est complexe. Un projet important est en cours, il s’agit du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de Kabala.

Le 17 Octobre 2016, le Président de la République son Excellence Ibrahim Boubacar Kéita l’a visité. Ce projet est important par son coût : environs 172 milliards de FCFA. Il est également important par ses dimensions, c’est l’un des plus grands projets en exécution en Afrique. Le niveau d’exécution des travaux est satisfaisant et nous permet de dire qu’en 2018 le problème d’eau de Bamako sera régler. Cette année nous allons réhabiliter toutes les (AES) qui sont dans le district et ses environs. Dans les zones difficiles nous allons réaliser un système hydraulique villageois amélioré. Nous allons réaliser des forages et réhabiliter ceux qui sont en place mais aussi des stockages et la multiplication des bornes fontaines c'est-à-dire les points de puisage ».

Sidiki Dembélé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here