Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes: Le budget de 2017 s’élève à plus de 10 milliards de FCFA

71

Le Conseil national du patronat du Mali (CNPM) a abrité le mardi 7 février 2017, les travaux de la 20e session ordinaire du Conseil d’Administration de l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ).

La cérémonie d’ouverture de cette session était présidée par le président du conseil d’administration, Mahamane Baby, non moins ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, en présence du directeur général de l’Apej, Amadou Cissé et des administrateurs. Il ressort du discours d’ouverture du ministre que le budget prévisionnel 2017 de l’Agence est équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 10. 219. 878. 540 FCFA. Selon le ministre Mahamane Baby, les résultats obtenus en 2016, à travers les trois composantes du Programme Emploi Jeunes mis en œuvre par l’APEJ, sont remarquables. Avant d’ajouter que le coût des activités, au titre de l’année 2016, s’élève à 7. 517. 383. 372 F CFA, soit un taux d’exécution de 63,83%.

A l’en croire, au cours de cette session, les administrateurs examineront les documents portant sur le plan d’action 2017 de l’APEJ ; sur le projet de budget 2017 de l’APEJ ; sur des notes relatives entre autres à la construction de sièges pour les Coordinations Régionales de l’APEJ, au financement de projets dans les régions du nord et dans le cercle de Niono, à la mise en œuvre des recommandations issues des journées paysannes, édition 2016 (pisciculture à cage flottante), au recrutement de trois points focaux. « L’année 2017 marque, en effet, le point de départ d’une nouvelle année pleine d’espoir et d’attentes à combler au profit de la jeunesse. Le budget prévisionnel 2017 est équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 10. 219. 878. 540 FCFA.

Ce projet de budget constitue le support du Plan d’action 2017 qui touchera 26.727 jeunes. J’engage l’APEJ à intensifier davantage ses interventions à l’endroit des zones affectées par la crise, mais aussi, à poursuivre les actions entamées en 2016, en partenariat avec les projets et programmes structurants comme: le Projet de développement des Compétences et Emploi des Jeunes (PROCEJ). Toutes ces actions devront être mises en œuvre en tenant compte du contexte particulier d’élaboration du PEJ III dont le processus doit démarrer au cours de l’année 2017 », a conclu le ministre Baby.

Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here