Port prolongé des écouteurs : Les utilisateurs exposés à des risques de perte auditive

77

De nos jours, avec le boom technologique, il est difficile pour l’homme, surtout les jeunes, de se passer de certains objectifs et appareils. Il s’agit, entre autres, des téléphones portables, des ordinateurs, des lecteurs de musique, etc. Et lors de l’utilisation de ces appareils, la plupart d’entre eux préfèrent utiliser les écouteurs. Alors que selon des spécialistes, l’utilisation prolongée et abusive des écouteurs n’est pas sans conséquences sur la santé des oreilles.

Dans la rue, à pied, à moto, en voiture, dans les avions, dans les trains, bref, partout, il est facile de remarquer les jeunes avec leurs écouteurs dans les oreilles. Pour certains, c’est pour faire passer le temps, pour d’autres, c’est pour ne pas s’ennuyer. Mais pour une autre catégorie de personnes, c’est pour le travail ou encore pour ne pas déranger les autres lorsqu’on écoute de la musique ou regarde un film, un clip sur son téléphone ou sur son ordinateur.

Selon Mohamed Camara, médecin généraliste de son état, des études ont rapporté que 78% des personnes âgées entre 15 et 45 ans ont déjà souffert des problèmes posés par l’exposition à ces appareils. Pour lui, le son venant des écouteurs impose une certaine pression sur le tympan. Et quand celui-ci est trop fort, poursuit t-il, ça peut tuer les cellules auditives de l’oreille. Une fois que ces cellules sont arrachées dit-il, elles ne repoussent plus. « L’Organisation Mondiale de la Santé a prouvé que des écouteurs à 85 décibels peuvent entrainer une perte auditive. Ce niveau d’écoute, selon des études, correspond au bruit d’un camion qui roule à 50 kilomètres/heure et qui passe à 20 mètres du sujet », a-t-il expliqué.

Pour lui, déjà à 80 décibels pendant une heure, on peut commencer à avoir des pertes auditives.

« Donc, si quelqu’un peut entendre la musique de vos écouteurs à un mètre, vous exposez vos oreilles à de futurs problèmes d’audition. Plus de la moitié des utilisateurs ne sont pas conscients des risques liés au port abusif des écouteurs », a-t-il affirmé. Et de souligner qu’une étude a indiqué que les deux tiers des utilisateurs réguliers de lecteurs Mp3, souffriront un jour de troubles de l’audition. Car dit-il, la moitié de ces utilisateurs montent le volume de leurs baladeurs ou casques à plus de 85 décibels.

« L’Organisation Mondiale de la Santé a déterminé que l’utilisation d’écouteurs à 85 décibels pendant une heure peut entrainer une perte de l’audition », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, notre interlocuteur a fait savoir que la durée d’écoute est cruciale car c’est la combinaison entre la forte intensité sonore et la durée d’utilisation des écouteurs qui augmentent les risques de surdité. Pour lui, certaines personnes sont plus exposées que d’autres. Quand ils font le sport (le jogging), explique-t-il, certains ont tendance à porter des casques. Alors que la science a démontré que quand on court, le sang à tendance à être renvoyé vers les membres, privant en ce moment les oreilles de sang.

A en croire le médecin Mohamed Camara, les symptômes dus à cette utilisation abusive des écouteurs sont, entre autres, les bourdonnements, les sensations d’avoir des cotons dans l’oreille ou encore l’hypersensibilité aux sons.

Notre médecin dira toutefois qu’il existe des bonnes pratiques en matière d’utilisation des écouteurs. Selon lui, il faut faire des poses régulières pour donner des temps de repos aux oreilles. Il s’agit d’environ 10 minutes toutes les 45 minutes. Comme bonnes pratiques, il a aussi conseillé de ne pas écouter la musique pendant trop longtemps, de ne pas utiliser des écouteurs dans des endroits assez bruyants où il faut plutôt utiliser des casques. Il conseille aussi de baisser le volume et de privilégier les sons compressés. En plus de cela, il recommande aux utilisateurs d’écouteurs de faire régulièrement leur bilan auditif, car cet examen permet de détecter un début de perte auditive à un stade précoce. Ce qui fera qu’elle sera facile à traiter.

A noter que la durée d’exposition recommandée varie selon le type d’écouteurs utilisés. Selon les spécialistes, les écouteurs intra-auriculaires seraient les plus dangereux car ils peuvent amplifier le signal sonore d’une dizaine de décibels.

Face à cette situation, les médecins suggèrent d’appliquer la règle des 60/30 c’est-à-dire, de limiter le niveau sonore à 60% de son maximum et d’utiliser les écouteurs intra-auriculaires moins de 30 minutes par jour ou encore de s’équiper d’un casque de préférence léger.

Fily Sissoko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here