Développement des régions du Nord : Ce que fait le programme d’urgence

34

Pour permettre un développement accéléré des Régions du Nord après la crise sécuritaire, le gouvernement malien a mis en place un programme dénommé: «Programme de développement d’urgence pour les Régions du Nord». Lancé en 2013, ce programme connait des avancées significatives eu égard le nombre des actions réalisées dans le septentrion malien.
Le programme de développement d’urgence pour les localités du Nord concerne les régions de Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal, Ménaka et Taoudéni. Il s’agit pour le gouvernement d’accélérer le développement de ces régions sévèrement affectées par la crise sécuritaire de laquelle le pays est en train de sortir lentement mais sûrement.
La mise en œuvre effective de cet important projet de développement a été confiée à une Commission nationale placée sous l’autorité du Ministre en charge de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Hamadoun Konaté.
Le Budget total du programme s’élève à plus de 100 milliards de francs CFA dont les deux premières phases sont déjà exécutées à hauteur de 33,852 milliards de francs CFA entièrement payés sur le Budget de l’Etat.
Plus de 100 milliards pour développer le Nord
Le coût des réalisations dans les Régions concernées par le programme s’élève à plus de 100 milliards de francs CFA et se répartissent comme suit : 500 millions pour la Région de Ségou ; 3,993 milliards de francs CFA pour Mopti ; 10,814 milliards de francs CFA pour Tombouctou ; 10,602 de milliards de francs CFA pour Gao ; 10,804 milliards pour Ménaka et 1,882 milliards de injectés lors de la première phase. Le reste, soit 5,356 milliards est disponible pour une utilisation dans un contexte harmonisé.
Pour boucler la deuxième phase du programme, la Commission nationale du Programme d’urgence pour la relance du développement des Régions du Nord (PURD-RN) a tenu sa 4e session courant décembre 2016, au Ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire, sous la Présidence du Chef du département Hamadoun Konaté.
Il s’agissait pour les membres de cette Commission d’examiner les rapports des missions dépêchées dans le cadre du suivi du programme dans les régions de Mopti, Tombouctou, Gao et Ménaka ; tirer les leçons dans la mise en œuvre des phases 1 et 2 et procéder à la préparation de la 3ephase courant 2017.
Malgré l’insécurité dans les Régions du Nord, la réalisation des travaux confiée par les entreprises locales a été exécutée à hauteur des souhaits, selon la mission de suivi et d’évaluation du programme.
Le coût global des réalisations s’élève à 23.405 100.720 francs CFA (soit 87,04% des ressources mobilisées) ; 96,05% des besoins exprimés ont été acquis et 70,5% des marchés de travaux sont terminés et réceptionnés.
Equilibrer le développement des Régions
Toujours dans le cadre de ce programme, le Ministre Hamadoun Konaté a souligné lors de la rencontre de clôture de la 4ephase qu’il a présidé que le Gouvernement mettra tout en œuvre pour hisser les nouvelles Régions (Taoudéni et Ménaka) créées et reconnues au même niveau que les autres Régions du Mali tant au plan de la présence effective de l’Administration qu’à celui de la mise à disposition des services de base.
Le programme de développement d’urgence des Régions du Nord a concerné un nombre important de secteurs. Au total, il y a dix secteurs concernés. Les services qui ont été couverts par le Programme en termes de travaux sont au nombre de 27 et les fournitures d’équipements ont concernés 43 services.
Dans les Régions concernées par le programme d’urgence plus de 58 lots de réalisations ont été réceptionnés sur les 68 attribués à Ségou, Mopti, Tombouctou et Gao.
Tous les bâtiments administratifs réhabilités
Ce sont les nouvelles constructions et les réhabilitations de bâtiments. Environ 10 bâtiments réhabilités à Ségou dont 2 Bureaux de Sous-préfets, 2 logements de Sous-préfets, 6 services locaux et 34 bâtiments réhabilités dans la Région de Mopti dont 3 Bureaux des préfets, 9 logements de Préfets et de Sous-préfets, 13 services locaux et 9 logements de Chefs de services locaux.
Dans la Région de Tombouctou, il y a eu 26 bâtiments réhabilités dont 1 Bureau de préfets, 3 logements de préfets et préfet-adjoint, 14 Directions régionales, 7 logements de Directeurs régionaux et 1 CSREF.
Dans la cité des Askia, Gao, il y a eu, aussi, 17 bâtiments dont le Gouvernorat, 6 logements pour le Gouverneur et son cabinet, 7 Directions régionales et 3 logements de Directeurs régionaux réhabilités.
Au niveau de la Région de Kidal, les réalisations concernent le Gouvernorat et la quasi-totalité des Directions régionales des services techniques.
Dans toutes les Régions du Nord, les bâtiments administratifs ont été réhabilités et équipés.
Pour continuer dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme d’urgence de développement des Régions du Nord, le démarrage de la troisième phase au cours de l’année 2017 permettra d’accentuer les efforts sur les acquis et réaliser des infrastructures dans les localités où il y a des besoins conformément à l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale.
Amara BATHILY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here