Souleymane Kéïta communément appelé ‘’Kanté’’ ou ‘’Guimba Junior’’ « Je demande aux autorités d’aider le groupe Sewa Yiriba à aller de l’avant…… »

165

Dans un entretien que le jeune comédien-humoriste Souleymane Keïta dit Kanté ou encore Petit Guimba nous a accordé, il nous parle de sa carrière et de son groupe appelé ‘’Sewa Yiriba’’.

Selon le jeune comédien-humoriste, ce sont les gens qui l’ont poussé vers ce métier d’humoriste. Car lorsqu’il était en classe de 2ème année, ses camarades disaient qu’il ressemble beaucoup au célèbre comédien Habib Dembélé dit Guimba National aujourd’hui connu sur le plan national et international à travers la culture malienne. Au début dit-il, ce métier ne lui plaisait pas jusqu’à ce que souvent, il se fâchait contre certaines personnes et même se disputaient avec celles-ci lorsqu’ils parlaient de sa ressemblance avec Guimba. Il dit se souvenir qu’un jour, ses parents ont même été convoqués à son école pour un problème de ce genre.

Mais, c’est à partir de la 6ème année, explique-t-il, qu’il a commencé petit à petit à avoir la passion pour ce métier à travers l’animation des ‘’Balani Show’’ dans les quartiers. C’est à partir de là que les gens l’ont surnommé ‘’Guimba Junior’’. Et le surnom Kanté lui est resté collé à la peau après avoir joué ce rôle dans une de leurs pièces où il était le propriétaire très méchant d’une maison en location.

« Je n’ai jamais fait une école d’art mais j’ai été une fois admis au concours d’entrée à l’INA et ils n’ont pas voulu me prendre à cause de ma célébrité », déplore-t-il. Avant de préciser que l’argument qui lui a été avancé est que les comédiens comme lui ne respectent pas les professeurs.

Kanté dira que son premier passage à la télévision nationale s’est fait à l’émission « Maxi Vacances», à un moment où il travaillait avec Ibrahim Cissé, promoteur d’une agence de communication dénommée « Hirondelle ».

« J’ai gagné le trophée de Maxi vacances en 2009-2010 et j’ai ensuite eu l’occasion d’aller à Yèlèbougou, un spectacle de rire », a-t-il confié.

Kanté dira qu’il y a une différence entre travailler pour quelqu’un et travailler pour son propre compte.

Selon lui, maintenant ils ont créé leur propre groupe qui est ‘’Sewa Yiriba’’. Et c’est avec l’argent qu’ils gagnent lors de leurs spectacles qu’ils font la production de leurs films, sans l’aide de personnes et font aussi la vente de leurs cassettes.

A en croire Kanté, il n’y a pas d’injures dans leurs pièces envers la population, les autorités, entres autres. Et leur comédie traite des faits de société surtout des thèmes sur l’éducation. Comme difficultés, il a déploré le manque de moyens, l’irrégularité des salaires pour les humoristes et le manque de sponsors, entre autres.

Le comédien-humoriste Kanté a précisé qu’ils ne bénéficient de l’aide de personne. Et que c’est avec l’argent qu’ils trouvent lors des spectacles à la Cité des Enfants qu’ils font chaque samedi, qu’ils font leurs films pour faire rire la population et sortir le pays de la nostalgie.

Aussi, il a déploré le fait qu’ils n’aient jamais reçu d’aide de la part du Ministère de la Culture.

« Ma première rencontre avec le ministre de la Culture N’Diaye Ramatoulaye Diallo a eu lieu il y’a quelques jours et portait sur un spectacle lors du festival du triangle du Balafon qui s’est déroulé à Sikasso », a-t-il expliqué. Avant de demander aux autorités du Mali de valoriser et soutenir la culture comme c’est le cas dans les autres pays en diffusant leurs pièces de théâtre et surtout soutenir les jeunes comédiens pour qu’ils puissent aller de l’avant.

Il a également demandé aux autorités maliennes d’aider leur groupe ‘’Sewa Yiriba’’ pour que les étrangers puissent aussi venir regarder ce qui se passe au Mali. Selon lui, certains le font déjà, mais l’aide des autorités leur permettra d’aller de l’avant.

Enfin, Kanté dira que son idole est Habib Dembélé dit ‘’Guimba National’’ et son rêve est de devenir un jour comme lui.

Propos recueillis par Fatoumata Fofana

Source : aBamako

aBamako