Abdramane Diallo du PACP : « Il faut que les jeunes soient formés pour être des dirigeants de demain »

15

Ce dimanche 12 févier 2017 à Bamako au siège à Kalaban Coura, le Parti pour l’Action Civique et Patriotique. L’objectif était l’ouverture de leurs activités politiques de 2017 se rattachant à la gestion du pays. En marche de cette cérémonie, nous avons rencontré Abdramane Diallo, secrétaire à la communication.

Quels liens entretiens-vous avec le président d’honneur Yeah Samaké ? on a de très bonnes relations, on ne fait rien sans le consulter. Il nous apporte toujours son soutien. On a des très bonnes relations et il est en train de représenter vivement le Mali à l’extérieur.

Sur quoi porte vôtre formation politique ce matin ?

Les partis politiques ont démissionné, c’est pourquoi, nous avons tenu à formation. Il faut que les jeunes soient formés pour être de bons dirigeants de demain. Les jeunes seront formés selon les valeurs du parti, la constitution du pays. Enfin ces jeunes seront formés sur les énergies renouvelables.

Combien de partis politiques sont présents ?

Le représentant des jeunes des partis politiques, fare, ps yeleen Kura, um-rda, urd, club de soutien à Moussa MARA.

Quel regard portez-vous sur la gouvernance actuelle du pays ?

L’autorité MALIENNE doit s’impliquer davantage pour l’application de l’accord de réconciliation afin de garantir la sécurité, relever les défis économiques. L’Etat traverse une période très difficile. La conférence nationale doit impliquer tout le monde, aussi, rassurer sur le fonctionnement des autorités intérinnaires. Nous rendons un hommage aux victimes de Gao.

Quelles est votre jugement par rapport à l’image de certaines dirigent politique ?

Le Mali a un problème de leadership, un dirigeant politique doit être un. Notre président d’honneur est un exemple. Nous remercions la presse qui nous a toujours accompagnés dans nos activités, nous remercions les partis politiques présents, notre bureau national, notre président actuel Dr Oumar Keïta Maire adjoint de banguineda.

Seydou Baba Coulibaly

Source : aBamako

aBamako