Apaisement du climat social au Mali : Un chef d’orchestre nommé Brehima Allaye TOURE

17

Notre pays le Mali a été secoué en 2012 par une crise politico-sécuritaire au nord et au centre. Le climat social était très remonté de part et d’autres, le  pays qui était menacé allait s’effondrer in extremis n’eut été le travail colossal abattu par le Conseil National de la Société Civile(CNSC) sous la houlette de Brehima Allaye TOURE.  

La société civile malienne n’a pas bonne presse. On l’accuse de ne pas être forte. Mais il est important de souligner que la société civile fait un travail silencieux. Elle ne communique pas sur les actions d’apaisement qu’elle entreprend tous les jours depuis le déclenchement de la crise au Mali. A la tête du CNSC, Birama Allaye TOURE a contribué beaucoup  à apaiser le climat social au Mali. Serein, il a travaillé d’arrache-pied, au moment où la crise a atteint une proportion inquiétante, pour éteindre le feu. Eh oui ! L’homme a joué un rôle ô combien prépondérant de pompier entre les politiciens. Il est cependant important de rappeler au passage l’histoire du « petit monsieur » qui a fait couler beaucoup d’encres et de salives à l’époque. Elle a failli vraiment dégénéré. La tension avait monté entre l’Opposition et la Majorité. Discrètement, le président Birama Allaye a éteint avec tact cette tension. Il a aussi joué au pompier dans plusieurs crises. Nous pouvons citer entre autres : l’affaire des bérets (vert-rouge), les grèves des syndicats, etc.

Tout acte qui contribue à apaiser le climat social au Mali, Birama Allaye TOURE est engagé et motivé pour cela. Infatigable pompier,  il était  également très impliqué dans la recherche de résolution à la grève illimitée des magistrats.

Un président assidu et admiré

Travailleur, assidu, ponctuel et teigneux, Birama Allaye TOURE est un homme qui force l’admiration. Depuis qu’il est à la tête du Conseil National de la Société Civile, il a su insuffler un souffle nouveau au Conseil et créer l’union entre les membres. Raison pour laquelle, il a été  réélu récemment Président du CNSC à l’unanimité  à la faveur d’une assemblée générale.

Cette confiance renouvelée en Birama Allaye TOURE lui permettra sans nul doute de continuer à jouer véritablement son rôle de garde-fou dernière les pouvoirs publics dans la bonne gestion des ressources de l’Etat.

Selon un de ses proches collaborateurs, le président Touré fera davantage en sorte que la société civile soit une voix porteuse et quand elle parle, qu’on la  respecte.

La Rédaction


Source : Maliweb

Maliweb