Diffusion des vidéos de l’URD sur la mauvaise gestion du régime : Ire et malaise au sein de la Majorité présidentielle

30

Depuis l’ascension d’Ibrahim Boubacar Kéita à la magistrature suprême du pays en 2013, sa gestion est appréciée différemment par les Maliens. Pour les membres du principal parti de l’opposition, Union pour la République et la Démocratie(URD), sa gestion du pays est catastrophique ; et ils n’ont d’ailleurs pas manqué de concocter des vidéos sur les trois ans d’IBK. Les deux épisodes diffusés ont déclenché un véritable malaise chez les gouvernants actuels.

Dans ces épisodes, il est dressé un tableau sombre de la gouvernance du régime IBK dans notre pays. Le film fait cas de la mauvaise gestion dans tous les domaines de développement du Mali. En ce qui concerne le secteur de la jeunesse malienne, il ressort qu’elle reste confrontée au chômage, à l’injustice, au favoritisme, au clientélisme et au népotisme. A moins de deux ans de la fin du quinquennat du président IBK, le Mali est au bord du gouffre. L’immense espoir que le peuple malien avait placé en son président s’est effondré. La jeunesse qui constitue l’avenir du pays est désespérée et réduite au silence. A cause de la mauvaise gestion du régime IBK, l’année 2016 a été extrêmement éprouvante pour le Mali. L’insécurité s’est profondément installée dans la quasi-totalité des régions du Mali menaçant dangereusement la quiétude des populations. La mise en œuvre de l’accord pour la paix tarde de manière incompréhensible à faire des progrès sous l’œil amateur et visiblement dépassé du gouvernement qui peine à se défaire et à débarrasser notre pays de la corruption, du népotisme, du favoritisme, du clientélisme et de la concussion. Les élections communales ont démontré l’incapacité du gouvernement à étendre sa souveraineté sur l’ensemble du territoire. Toujours dans le film, il est également retracé que les Maliens sont meurtris et humiliés au dedans et au dehors. L’insécurité grandissante et généralisée dans le pays continue de noyer tous les espoirs de paix et de réconciliation. La seule cause est l’incompétence et l’incapacité avérées des différents gouvernements du régime en place à faire face à la situation catastrophique du pays. Les différents gouvernements qui se sont succédé ont excellé dans tout sauf à redonner espoir au peuple malien en engageant le véritable combat tant attendu.

En tout cas, ces vidéos de l’Urd sur les trois ans d’IBK ont déclenché un véritable malaise chez le gouvernement et la majorité présidentielle. A ce jour, deux épisodes sur sept sont diffusés. Ces deux épisodes sont suivis avec le plus grand intérêt par l’ensemble des services de renseignements et le pouvoir. Selon des indiscrétions, la Cellule de communication de la Présidence a commencé à ce jour la préparation de la riposte pour la fin des diffusions.

Avec comme thème : « Qu’a fait l’opposition depuis la venue au pouvoir de Ladji Bourama ?».

Wait and see !

Aliou TOURE

Source : aBamako

aBamako