Hôpital du Mali : la radio chimiothérapie arrêtée

22

Le secteur de la santé n’est pas moins en reste des préoccupations des autorités et des citoyens. L’hôpital du Mali voit les jours inexorablement passés face aux nombreuses patientes qui se plaignent de l’absence de solution.

Depuis le 18 janvier 2017, à cause de 56 millions de francs CFA, les maliens et la sous-région n’arrivent plus à se traiter à l’hôpital du Mali. La machine de chimiothérapie est en cause depuis et selon quelques explications de Drissa Samaké, chef du service maintenance.

L’utilisation de ces machines offre depuis leur installation, deux cas de figures. Le premier qui consiste à signer avec le fournisseur un contrat de maintenance ou le second cas, dans lequel se trouve l’hôpital, qui est de former quelqu’un pour assurer cette mission.

La garantie de l’équipement est aujourd’hui périmée depuis le 18 janvier et le fournisseur n’a plus de garantie. Selon le directeur général de l’hôpital, la garantie ne peut pas aller au-delà d’un an.  L’accélérateur linaire aux dires du DG, il faut 182.000.000 de FCFA pour assurer une garantie annuelle de la machine.

Selon les explications fournies par la direction, le technicien qui devrait assurer la maintenance était confronté à problème de visa. Les plus hautes autorités ont fait de l’acquisition de cette machine, une fête grandiose mais les malades souffrent et désespèrent.

Les médecins ont fait toutes leurs revendications, sans jamais signaler ce grand fléau.

Éric Mody Koité


Source : Maliweb

Maliweb