L’insécurité grandeur nature

25

Le 8 février, un véhicule d'un convoi de l'armée malienne a sauté sur une mine sur la route de Goundam. Bilan provisoire : 1 mort et 4 blessés. Dans la journée du vendredi 10 février au samedi 11 février, l'armée malienne a mené une opération de ratissage à Dialloubé, dans la région de Mopti. Bilan : 4 présumés terroristes tués, 17 prisonniers et 16 motos saisies.

À Gaye, dans les environs de Simbi (entre Boni et Hombori), quatre camions-remorques sous le sceau de la Minusma ont été brûlés par des assaillants. Samedi 11 février, très tôt le matin, des hommes armés non identifiés ont tiré sur un responsable militaire malien à Ansongo. Il a été grièvement blessé et pris en charge par la force Barkhane. Enlèvement le mardi 07 février, aux environs de 22 h, d’une religieuse d’origine colombienne, dans le village de Karangasso, dans le cercle de Koutiala.

Sœur Gloria Cécilia Argoti, 50 ans, était jusqu'à son enlèvement en mission dans la paroisse catholique de Karagasso et ce depuis près de dix ans. Les auteurs de l'enlèvement, qui se seraient présentés comme jihadistes, étaient au nombre de quatre et portaient des armes blanches et un fusil. Avant tout cela, le 6 février, à Mopti, des gendarmes se sont fait attaquer. Deux ont trouvé la mort. Une femme a été atteinte par un projectile perdu. Elle vit. Un des assaillants a trouvé la mort. Son corps est en examen au niveau des services compétents dans la lutte contre le terrorisme.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here