Que les armes se taisent !

21

Je souhaite que les armes se taisent définitivement dans mon pays pour faire place aux ronflements des moteurs des bulldozers et autres engins de terrassement pour le développement de mon pays. Je désire ardemment la réconciliation des cœurs des Maliens. Car je ne vois pas d’alternative à la paix, hors l’aventure et une nation déchirée…une génération condamnée.

Il est donc de la responsabilité de mon Gouvernement, de donner la preuve qu’il entend et qu’il est en mesure d’assurer la sécurité et la tranquillité de toutes les personnes à quels que groupes socio-ethniques qu’elles appartiennent, ainsi que la sécurité de tous leurs biens partout où elles se trouvent sur le territoire national.

Il appartient à mon Gouvernement et aux ex-mouvements armés engagés dans le processus de paix de confirmer leurs engagements en faveur de la paix et de la sécurité. Il leur appartient de contribuer à la lutte contre les actes de banditisme. Il faut renforcer grandement les capacités de nos Forces armées et de sécurité au service de toutes les populations sans exclusive, sur toute l’étendue du territoire national. C’est la garantie la plus sûre pour éviter les règlements de compte, la désintégration de notre pays et la mise en danger des pays frontaliers.

Ce travail ne sera complet qu’avec la contribution de qualité des partis politiques et des médias pour appeler les citoyens à plus de retenue, à l’apaisement, à la concorde, à dénoncer la violence et la haine, à éviter toute incitation à la haine raciale ou ethnique, ou aux règlements de compte. Chaque Malien où qu’il soit se doit de se donner comme mission la défense des intérêts vitaux du Mali.

Yaya SANGARE


Source : Maliweb

Maliweb