Rassemblement Pour le Mali : A la manœuvre pour redonner un nouveau souffle à la majorité présidentielle

10

Qui va en guerre, se prépare. Arrivé en tête à l’issue des élections communales du 20 novembre 2016, avec 2 582 conseillers et 187 maires, le Rassemblement Pour le Mali, est devenu la première force politique sur l’échiquier politique national. Requinqué et réconforté de ces résultats, le parti présidentiel entend user tous ses réseaux pour davantage préparer la course pour 2018.

Sur la trajectoire de 2013, les tisserands multiplient des actions pour non seulement consolider les acquis, mais et surtout devenir une véritable machine politique capable de proposer le président IBK à la l’élection présidentielle qui se profile petit à petit à l’horizon. Pour ce faire, conformément à l’une des recommandations du 4ème congrès ordinaire du parti, la direction du RPM sous l’égide du président Dr Bocari Tréta, est à pieds d’œuvre pour redynamiser les structures de base.
Des missions sont envoyées partout où cela est possible dans les quatre coins du pays pour apporter le message. En plus de ces actions à l’interne, le parti a entrepris une démarche audacieuse qui vise à redonner un nouveau souffle à la majorité présidentielle. Conscients que les autres partis de la mouvance présidentielle constituent des alliés incontestables pour les concrétisations de l’ambition 2018, Treta et ses lieutenants ne ménagent aucun effort pour relever ce défi.
Des visites et consultations s’opèrent jour après jour avec les membres de la CMP, afin de former un bloc capable de réaliser dès le 1er tour, le « takokelen ». Cette démarche exige beaucoup de retenue, de savoir-faire et surtout de beaucoup d’intelligence de la des barons du RPM. Nul besoin de rappeler que la majorité présidentielle a intérêt à se retrouver, et se donner les moyens afin d’atteindre les objectifs pour lesquels elle s’est engagée.
La Rédaction

Source : aBamako

aBamako