sikasso: Trois communes rurales dans le cercle de sikasso adhèrent au RAMED

16

Kourouma chef –lieu de commune rurale située à75 km de sikasso a abrité dimanche dernier la cérémonie d`adhésion au Ramed de trois communes rurales (Kignan, Sanzana et Kourouma). Près de 3000 personnes ont accès gratuitement aux soins de santé grâce aux efforts financiers de ces communes.

Les communes rurales de Kourouma, de Sanzana et de Kignan dans le cercle de Sikasso ont dans un élan citoyen et un engagement social entrepris d`adhérer au régime d`assistance médicale (RAMED).La cérémonie d`adhésion a mobilisé les populations des trois communes sorties massivement le dimanche 12 février 2017 à Kourouma. Cette cérémonie présidée par le préfet du cercle de Sikasso, Mr Daniel Dembélé a enregistré la présence du directeur regional du developpement social, et de l`économie solidaire Mr Kimba Camara, du 1er adjoint du conseil de cercle Mr Karifa Dembélé, du maire de la commune de Kourouma Mr Adama Noupounon Diarra, des maires des autres communes, des chefs de village, des agents de santé communautaire, et des responsables des ASACO.

Le sens de cette adhésion répond à un souci ou encore à une volonté d`aider les indigents dans ces trois communes. L`accès gratuit des plus démunis et autres catégories de personnes en situation difficile aux soins de santé est un défi permanent que les autorités locales veulent relever. Le régime d`assistance médicale est une manifestation de la solidarité nationale a l`endroit des groupes les plus vulnérables.

Il est géré par l’Agence nationale d’assistance médicale (Anam). Le Ramed est institué au profit des indigents pour la prise en charge gratuite de leurs frais de soin de santé dans les établissements publics de santé. Ainsi la commune de Kignan a contribué 812 300 FCFA pour 1458 indigents, la commune de Sanzana a versé 353 505 FCFA pour 635 indigents et la commune de Kourouma a contribué avec 461.219 FCFA pour 828 indigents.

La mise en place par l`état du régime d`assistance médicale est révolutionnaire a plus d`un titre, il est nécessaire et s`impose à terme aux collectivités locales comme l`instrument privilégié de lutte contre la pauvreté et l`exclusion sociale dans notre pays. En effet il est demandé aux collectivités de contribuer pour 557 FCFA/personne /an pour la prise en charge des soins de ce dernier dans les différents ordres du service de santé au Mali.

Le maire de la commune de Kourouma Mr Adama Diarra s`est réjoui du dispositif du RAMED qui comporte une disposition règlementaire prévoyant une contribution des communes pour chaque indigent enrôlé.Et par la mêmeoccasion, il invite ses collègues maires de l`intercommunalité «Tchiprogo Baden Ya» et de la région de sikasso a entreprendre une démarche proactive de solidarité et de soutien pour le bonheur des indigents de leurs collectivités respectives.

Dans cet élan de solidarité et d`adhésion les populations et les CSCOM des 3 communes ont bénéficié d`un accompagnement de l`ordre des pharmaciens du Mali et de l’ONG Américaine Lutherian World Relief respectivement d`un lot de médicaments et des couvertures et layettes pour bébé et de kits de santé d`une valeur de près de 800 millions FCFA. Le préfet du cercle de sikasso Mr Daniel Dembélé a lancé un cri d`alarme a toutes les communes du cercle, voire de la région afin de faire l`adhésion au RAMED une priorité des priorités, il y va de l`amorce et de la pérennisation du developpement local.

Le directeur regional du développement solidaire et de l`économie solidaire Mr Kimba Camara a remercié les autorités des 3 communes pour leur adhésion au RAMED en ce jour spécial qui coïncide avec la célébration de la 60ème édition de la journée mondiale de lutte contre la misère, le 12 février. Selon lui, c`est une première dans la région de contribuer à la prise en charge de plus de 2 mille indigents et elles seront aussi les toutes premières communes de la région de Sikasso à mettre en place un répertoire des indigents pour leur suivi.
La cérémonie a pris fin par la remise des registres d`enrôlement des indigents, des kits de santé pour les 3 CSCOM et les couvertures aux maires des 3 communes.

B.Y. Cissé à Sikasso

Source : aBamako

aBamako