Autonomisation et épanouissement de la femme : Le FAFE est en train de gagner le pari

5

C’est un montant global de 600 000 000 de Fcfa qui a été mobilisé pour financer 288 projets de femmes au titre de cette deuxième phase du Fonds d’Appui à l’Autonomisation de la Femme et à l’épanouissement de l’Enfant
Le mardi dernier, sous la présidence du ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Sangaré Oumou Ba, les femmes dont les projets ont été retenus pour la 2ème phase de financement du FAFE ont reçu leurs contrats. C’était à l’occasion d’une cérémonie qui a mobilisé les membres du cabinet, les partenaires techniques et financiers et surtout les heureuses bénéficiaires, à la maison de la femme de Dar-Salam de la rive gauche de Bamako où loge présentement le FAFE.
Le maire de la commune III du District de Bamako dans son discours de bienvenue a salué les efforts que les plus hautes autorités ne cessent de déployer à l’égard des femmes. Il s’est aussi réjoui de la marque de confiance placée à sa commune pour abriter la cérémonie. Il a invité les heureuses bénéficiaires à faire un bon usage des fonds qui vont leur être remis.
La Directrice du FAFE, Mme Kanté Fatoumata Diankoumba dira, pour sa part, que cette cérémonie symbolise la remise officielle des contrats aux bénéficiaires du FAFE pour le compte de l’année 2016. Le Direction du FAFE avait réceptionné au total 1614 projets sur toute l’étendue du territoire national. Dans la région de Kayes sur 128 projets reçus, 24 ont été financés, soit 8,33%. Pour Koulikoro, le FAFE a réceptionné 158 projets dont 28 ont été financés, soit un taux de 9,72%. Le FAFE a reçu 264 projet en provenance de la région de Sikasso et financé 29, soit un taux de 10,07%. Quant à la région de Ségou, elle a fait parvenir à la direction du FAFE 174 projets dont 20 ont été financés pour un taux de 6,94%. La ville des 333 Saints (Tombouctou) a envoyé 108 projets dont 14 ont été financés, soit un taux de 4,86%. Celle de Gao a remis à l’appréciation de la direction du Fonds 127 projets. 18 ont été financés soit un taux de 6,25%. Sur les 11 projets réceptionnés pour Kidal 6 ont été financés, soit un taux 2,08%. Du côté de Ménaka plus de 10 projets ont été reçus dont 2 ont bénéficié de financement, soit 0,7%. Au compte du District de Bamako, la direction du FAFE a reçu 556 dont 126 ont été financés soit un taux de 43,75%
Mme Kanté a aussi rappelé quelques actions déjà entreprises par sa direction, depuis son lancement au 10 septembre 1015 au Palis de Koulouba, sous la haute présidence du Premier ministre Modibo Keïta. Il s’agit, entre autres, de l’élaboration des documents techniques relatifs aux conditions d’accès au fonds ; le lancement des appels à candidature à travers les différents canaux de communication public et privé ; la réception des projets des postulants ; l’analyse des différents dossiers des demandeurs par la commission de dépouillement. S’y ajoutent la tenue de la réunion du comité de pilotage pour la validation des projets retenus et l’élaboration des contrats entre le FAFE et les associations bénéficiaires etc.
Après la remise symbolique de 10 contrats, le ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille a salué les mérites du Fafe. A deux ans seulement de son existence, le FAFE a déjà fait son chemin, par le financement 384 projets dont 96 en 2015 et 288 en 2016. Sur ces projets, le FAFE a enregistré au total 2225 demandes de financement. Ce résultat explique une augmentation de 300% de projet financé par rapport à la première édition. « Ce résultat fort encourageant mérite d’être souligné en dépit de la forte attente dans l’autonomisation et l’épanouissement des groupes cibles à savoir les femmes et les enfants en situation difficile » a estimé Mme Sangaré Oumou Ba.
Le chef du département de la Promotion des Femmes et de l’Enfant et de la Famille, à travers le FAFE, a salué la volonté politique du président de la République qui se concrétise en actes, par rapport à l’épanouissement de la femme. Volonté politique que le gouvernement, à travers le Premier Ministre, s’active à matérialiser en faits de jour en jour. Mme Sangaré Oumou Ba a salué l’accompagnement combien de fois important des partenaires techniques et financiers à l’endroit de la direction du FAFE. Quant aux bénéficiaires, Mme Sangaré Oumou Ba les a invitées à plus de rigueur et de transparence dans la gestion des fonds mis à leur disposition.
Diakalia M Dembélé
Le 22 septembre du 16 février 2017

Source : aBamako

aBamako