Candidature d’IBK à la présidentielle de 2018 : Les raisons de l’Honorable Mamadou Diarrassouba

31

Les festivités d’investiture du maire RPM de Massigui ont tout de suite pris l’allure d’une campagne électorale pour la présidentielle de 2018. Devant les populations de Massigui, mobilisées en masse pour célébrer la victoire du RPM lors des communales du 20 novembre dernier, le Secrétaire à l’organisation du parti présidentiel, Mamadou Diarrassouba, non moins Premier Questeur de l’Assemblée nationale, s’est très largement exprimé sur les raisons qui plaident pour la candidature du Président Ibrahim Boubacar Kéita lors de la présidentielle de 2018.

L’endroit était idéal pour une telle déclaration, quand on sait que le Banico en général et Massigui en particulier est un fief électoral historique pour le RPM, qui y a gagné toutes les consultations électorales depuis 2002. Il était donc important que devant les siens le Secrétaire à l’organisation du RPM mette fin aux rumeurs et rassure les populations de sa localité concernant la candidature du Président IBK à la présidentielle de 2018.

Fidèle à ses convictions, Diarrassouba a donc donné le ton concernant la candidature de sa référence morale. En effet, devant ses supporteurs et les membres du Bureau Politique National du RPM, avec en tête son Président, Bocary Tréta, le Secrétaire général Me Baber Gano et son adjoint Aly Kouriba, le Secrétaire politique adjoint Boubacar Touré, entre autres, l’Honorable Mamadou Diarrassouba n’y est pas allé par quatre chemins pour déclarer la candidature d’IBK à la présidentielle de 2018.

Selon lui, «il n’y a aucun doute, le Président IBK sera candidat à l’élection présidentielle de 2018», et cela pour poursuivre les chantiers qu’il a ouverts depuis son arrivée à la tête de notre pays en 2013. «La paix et la réconciliation nationale, l’équipement et la réforme de l’armée, le redressement de l’économie, le désenclavement, l’emploi des jeunes, la sécurité des personnes et des biens sont, entre autres, les chantiers ouverts qu’IBK doit parachever», a déclaré le Secrétaire à l’organisation du RPM.

Plus spécifiquement, selon Mamadou Diarrassouba, le processus de paix et de réconciliation tient énormément à cœur au Président IBK. C’est pourquoi il a invité le nouveau maire, Bafotigui Coulibaly, élu avec une majorité confortable de 17 conseillers, à faire de la consolidation de la paix dans les 53 villages et les 44 hameaux de la commune une de ses priorités.

Selon le Premier Questeur de l’Assemblée nationale, les maires ont un grand rôle à jouer dans le processus de réconciliation nationale. Car ce sont eux qui sont encontact direct avec la population. Dans ce sens, la main sur le cœur, il a invité les populations à éviter les tribunaux pour le règlement de leurs conflits fonciers. Pour ce faire, il a prôné l’entente et l’union.

Comme tout le monde s’y attendait, le Secrétaire à l’organisation du RPM a information ses concitoyens que bientôt les travaux d’étude pour la réalisation de la route Dioïla – Massigui – Koualé allaient démarrer. La réalisation de cette route est attendue par tout le Banico, en ce sens qu’elle permettra de désenclaver toute la zone.

Auparavant, le maire investi avait relevé devant les cadres du parti présidentiel les préoccupations de ses populations. Il s’agit notamment de l’absence de plan d’aménagement de la commune de Massigui, de la construction d’un CSRéf, de la construction d’un centre culturel et d’un complexe sportif à Massigui et, bien sûr, de la réalisation de la route dont le Questeur a annoncé le démarrage prochain des études de faisabilité.

A la suite du maire, le Secrétaire général du RPM, Me Baber Gano, a loué le militantisme de l’Honorable Diarrassouba. Selon lui, le député élu à Dioïla est un symbole de l’engagement militant. Il a fait savoir que l’engagement militant de Diarrassouba est reconnu dans les 57 sections du parti du Tisserand et indiqué que ce grand rassemblement était le signe de la vitalité dans le cercle de Dioïla et le témoignage éloquent de l’ancrage du RPM dans le Banico.

Youssouf Diallo

Source : aBamako

aBamako