Candidature d’IBK en 2018 : Diarrassouba donne le ton à Massigui

26

A l’occasion de l’installation du maire de Massigui, Bafotigui Coulibaly, le député RPM élu à Dioïla, Mamadou Diarrassouba a mis fin aux rumeurs faisant état d’une éventuelle renonciation d’IBK à briguer un second mandat. Il a déclaré que la candidature du Président IBK à la présidentielle de 2018 est une nécessité pour la sauvegarde du Mali. C’était ce 11 février 2017  devant une cinquantaine de membres du BPN-RPM, une trentaine de l’UJ-RPM et des milliers de militants venus des 23 communes du cercle.

Bastion historique du RPM, le cercle de Dioïla,   avec  Massigui  comme la plus grande commune, s’est à nouveau distingué à l’issue des communales de 2016. Il a engrangé   14 postes de maires sur 23 et plus  160 conseillers sur 400.  Pour magnifier cette victoire éclatante du RPM  couplée à l’installation de son nouveau maire, Bafotigui Coulibaly, Massigui a eu l’honneur   de recevoir la crème du parti des tisserands le week-end dernier.

Premier maire élu à Massigui en 1999,  Bafotigui Coulibaly, à nouveau sollicité par sa communauté, signe son retour à la mairie. En cette heureuse circonstance, le RPM, à travers Mamadou Diarrassouba, a décidé de lui réserver les honneurs qui lui reviennent de droit. C’est pourquoi une forte délégation du Rassemblement pour le Mali, conduite par son président, Dr Bocary Tréta, s’est rendue à Massigui ce samedi 11 février. En terrain connu, le nouveau maire de Massigui, Bafotigui Coulibaly, jouit d’une légitimité extraordinaire. Car, sa population a profité de cette manifestation exceptionnelle pour témoigner que ce qu’il a fait en 5 ans, ses deux successeurs n’ont pu réaliser la moitié en 12 ans, d’où son retour à la mairie.

Après les mots de bienvenue, le chef de village, Youssouf Coulibaly, a attiré l’attention des cadres du parti présidentiel sur l’urgence du bitumage de la route Dioïla-Massigui- Koualé.

Déclaration de la candidature d’IBK en 2018

Pour la même circonstance, le premier secrétaire à l’organisation du RPM, l’honorable Mamadou Diarrassouba a levé l’équivoque au sujet de la candidature d’Ibrahim Boubacar Keïta à la présidentielle de 2018. «Ceux qui pensent qu’IBK ne sera pas candidat en 2018, se trompent.  Le RPM n’a pas un autre candidat que lui. Il n’a pas le choix de se porter candidat à la présidentielle de 2018. Car, il a l’obligation de poursuivre l’œuvre gigantesque de développement et du redressement du pays. Il s’agit entre autres de la paix et la réconciliation nationale, la réforme de l’armée, le redressement de l’économie, la lutte contre le chômage, le désenclavement, la promotion de l’autosuffisance alimentaire ”, a-t-il déclaré.

Au plan de la consolidation de la paix le patron du RPM au Baniko a souligné que la conférence d’entente nationale qui se tiendra bientôt nous permettra d’accélérer le processus de mise en œuvre de l’accord pour la paix. D’ores et déjà, il se réjoui de l’engagement des groupes armés à reconnaître l’autorité de l’Etat sur tout le territoire national.

Revendication du bitumage de la route Dioïla-Massigui-Koualé

Pour sa part, le maire Bafotigui Coulibaly a présenté la commune de Massigui comme la plus grande et la plus peuplée du cercle de Dioïla. Car, il compte 63 202 habitants repartis entre 53 villages et 44  hameaux.  Dirigée par un conseil communal de 29 membres dont 17 issus du RPM, le maire Coulibaly estime que sa commune mérite un clin d’œil à travers le bitumage de sa route principale « Vous avez sûrement entendu le cri de cœur des 63. 202 habitants de la commune à travers le chef du village. Il s’agit du bitumage de la route  Dioïla-Massigui-Koualé. Cette population m’en voudra si je ne vous révèle pas ses souffrances : l’avenir de la filière coton, l’état défectueux de nos routes causant des accidents mortels de circulation, la construction d’un centre de référence, l’absence d’un schéma d’aménagement, etc. », a-t-il précisé.

En réponse à cette préoccupation collective des habitants de Massigui, les cadres du RPM ont affirmé qu’à  l’image de beaucoup d’autres chantiers, le bitumage de la route Dioïla-Massigui-Koualé verra bientôt le jour. Car le dossier est au niveau de la BAD et les études de faisabilité de ce tronçon devront bientôt commencer.

Hommage du RPM à Diarrassouba

Dans son intervention, Me Baber Gano, secrétaire général du RPM, a indiqué que la présence qualitative et en grand nombre des responsables du parti  à Massigui témoigne la reconnaissance du RPM  à l’honorable Mamadou Diarrassouba, connu pour son engagement et sa détermination pour la cause du parti. «Ce grand rassemblement est le signe de la vitalité du RPM  à Dioïla, précisément à Massigui. Cela ne nous surprend pas. Car, le travail de Diarrassouba au sein du RPM est connu de tous. Il n’y a pas une seule section du RPM où il n’a pas laissé de trace. Ce jour est un jour de reconnaissance et il faut féliciter ce fils de Massigui, devenu un fils national»

Boubacar Touré alias Bou, Directeur de cabinet de la présidence, abondant dans le même sens que Gano, a rassuré les populations de l’engagement de son parti et du  chef de l’Etat à travailler pour garantir le bien-être de tous les fils du pays.

A sa suite, le chef de Cabinet du ministère de l’Administration territoriale, Cheinkoro Doumbia, et le Préfet de Dioïla, Bagna Dédéou Maïga, ont saisi cette opportunité pour saluer la bonne organisation des communales dans le cercle.

Faut-il le rappeler, étaient présents à cette cérémonie, outre le président  Bocary Tréta, le secrétaire général, Me Baber Gano, le secrétaire général des jeunes, Abdoulaye Magassouba,  la présidente des femmes, Mme Diawara Lady Touré.

Oumar KONATE

Envoyé spécial  


Source : Maliweb

Maliweb