Emploi des arabophones : Une cellule d’appui sur les fonts baptismaux

8

De plus en plus nombreux, les diplômés en langues arabes, les arabophones, viennent d’être dotés d’une nouvelle structure d’appui par le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle pour faciliter leur insertion professionnelle.

Le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle a procédé le mardi 14 février à l’hôtel Radisson au lancement d’une cellule d’appui à l’emploi et à la formation professionnelle des arabophones. La cérémonie de lancement a été marquée par la présence de plusieurs leaders spirituels musulmans. La nouvelle cellule s’occupera des problèmes d’orientation et d’insertion professionnelle des diplômés ou des jeunes ayant suivi une formation en langues arabes.

La problématique de la formation professionnelle et de l’emploi des jeunes diplômés et formés en langues arabes constitue l’un des enjeux majeurs auquel le pays fait face. Cette situation est le résultat de la conjugaison de plusieurs facteurs. Parmi on peut citer entre autres, le déséquilibre entre la formation et l’emploi, la croissance économique et démographique.

“En 30 ans, les effectifs des arabophones ont presqu’été multipliés par dix. Mais malheureusement il n’y a pas eu de mesures pour les accueillir et pour leur insertion professionnelle”, a déploré le ministre Mahamane Baby. Il a profité de l’occasion pour remettre à la nouvelle cellule deux ordinateurs. Elle sera dotée d’un budget de fonctionnement d’environ 100 millions F CFA.

Maki Bah, président de l’Union des jeunes musulmans du Mali, a remercié le gouvernement à travers le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle pour ce geste. A l’en croire, c’est une injustice sociale qui frappait les jeunes arabophones et qu’il était temps de mettre fin à cette problématique car, la politique nationale de l’emploi ne prenait pas en compte ces jeunes diplômés. Il a remercié le président de la République IBK pour avoir beaucoup soutenu l’initiative.

Zoumana Coulibaly

Source : aBamako

aBamako