IBK-2018 : Diarrassouba se bat plutôt pour sa ‘’réserve pétrolière’

9

Depuis son fief politique, le premier questeur de l’Assemblée Nationale, honorable Diarrassouba s’est exprimé sur une éventuelle candidature d’IBK en 2018. Ce cadre du RPM estime qu’IBK est dans l’obligation de se présenter.

Nous ne savons pas les raisons positives d’une telle hypothèse. Peut-il argumenter la réussite du quinquennat d’IBK ? Jamais ! Car le bilan désolant de la gestion d’IBK est notoire. Il a trahi son propre programme de société. Dans cette aventure, des cadres du parti au pouvoir, RPM, sont aussi responsables. Une fois entrés en fonction, au lieu de s’atteler à aider IBK par des moyens de pression pour qu’il réussisse sa mission, ils se sont, au contraire, inscrits dans une dynamique de positionnement avec pour conception : ‘’Tout pour moi’’. Ils ont fragilisé leur propre formation politique, combattu les alliés, obstrué les voies à l’opposition et coupé le souffle au Mali. L’hémorragie est trop grande et ils se voient aujourd’hui menacés.

IBK sera-t-il candidat ou pas ? Personne ne peut le confirmer pour le moment. IBK est déçu, il se trahi par son entourage dans sa mission. Ceux qui prennent le devant aujourd’hui au sujet de la candidature d’IBK se trompent. Ils disent se prononcer pour le bonheur du Mali, mais c’est tout à fait le contraire. Diarrassouba qui est dans la même logique a d’autres intentions que celle exprimée. Sa position, ce n’est pas pour le Mali encore moins pour IBK, mais il se positionne pour éviter la tempête qui pourrait bien les emporter. Ils sont menacés d’être sevrés, mais ils veulent s’y accrocher pour longtemps afin de traire injustement tout le lait de la vache.

Premier responsable de la boite à argent de l’Assemblée Nationale, il gère des milliards et Dieu seul sait comment. En un mot, Diarrasouba se bat pour sa réserve pétrolière.

Boubacar Yalkoué

Source : aBamako

aBamako