Mali: à Dialloubé, l’avocat des prévenus dénonce des arrestations «arbitraires»

71

L'armée malienne a récemment annoncé qu'elle a détruit au centre du Mali, une base arrière des jihadistes et arrêté ving-quatre d'entre eux. « Faux » répond aujourd'hui l'avocat des personnes arrêtées, qui dénonce d'autres arrestations « arbitraires » ainsi que des exécutions sommaires de jeunes Peuls maliens, considérés à tort comme des jihadistes.

Revenant sur les événements de la localité de Dialloubé au centre du pays, où l’armée malienne affirme avoir récemment attaqué et détruit une base arrière des terroristes, maître Hassan Barry affirme : « Ce n’est pas dans le village de Dialloubé qu’il y a des jihadistes ! En réalité, tous ceux qui ont été arrêtés sont des civils ».

Vingt-quatre arrestations sur place à Dialloubé, de nombreuses autres sur le territoire national au cours des derniers mois : Maître Hassan Barry parle d’arrestations arbitraires et demande la libération de ses clients.

« Aujourd’hui, plus de 171 personnes sont détenues. Ajouté à cela, ceux qui ont été transportés de Dialloubé - une vingtaine - il y aurait près de 200 personnes, explique-t-il. Je considère que ce sont des gens accusés à tort tout simplement parce que ce sont des Peuls ».

Des exécutions sommaires

Source : aBamako

aBamako