Prétendue affaire de mœurs de Issiaka SIDIBE: IBK n’avait pas besoin de ça- Moussa TIMBINE est –il de bonne foi ?

96

Il y a près d’une semaine qu’une supposée affaire de mœurs secoue le landerneau politique. Toutes les institutions de la république s’y sont mêlées malgré elles mêmes. Le fait divers que nous qualifions de banal sans pour autant renier le caractère scandaleux est devenu une affaire d’Etat. Le hic dans cette histoire, est le comportement belliqueux et va t-en guerre de certains ténors du parti présidentiel.

En effet, au moment où le RPM semble amorcer un décollage pour redorer ses relations avec les maliens notamment les partis politiques, dans la foulée, des responsables de la formation politique d’IBK ont décidé d’entacher les images du régime de l’homme fort de koulouba, qui n’avait pas vraiment besoin d’une surenchère du genre de la part de ses camarades politiques. Or, ce qui doit préoccuper les locataires de bagadadji (les députés du RPM) c’est l’état du pays, aujourd’hui dans une situation de déstabilisation à tous les niveaux de la société.

Les grèves des syndicats se multiplient, les attaques s’enchainent au centre et nord du pays, l’application de l’Accord d’Alger boîte, les affaires financières stagnent. Voilà en réalité, ce qui devrait agiter l’assemblée nationale notamment certains Honorables du Rassemblement Pour le Mali. Si cette énergie était utilisée dans la résolution des problèmes de notre pays, un début de solutions allait être trouvé aux maux qui gangrènent la société malienne.

Le Président de la République qui se bat depuis des mois pour améliorer son état de santé ne souhaiterait mieux pour lui, qu’à ne pas être déranger par les prétendus frasques sexuels qui que ce soit. Car, chacun sera jugé devant DIEU pour ses faits et gestes dans la gestion des hommes et femmes qu’il a sous son autorité. Ce n’est pas aux uns et aux autres de profiter d’une manière ou d’une autre à l’humiliation de son prochain. Mais, la politique est cynique à bien des égards.
Et si le discrédit d’Issiaka était commandité de l’intérieur du RPM ?

Il n’est un secret pour personne, qu’il y a une guerre de positionnement au sein du parti présidentiel. Les clans des différents barons cherchent à se neutraliser sur fond de tergiversations autour d’une éventuelle candidature d’IBK aux élections présidentielles 2018. Le clan de Bocary Treta chercherait-il à renforcer son emprise sur le parti à travers Moussa Timbiné très zélé dans l’affaire, premier vice président de l’assemblée et non moins président des jeunes du RPM.

C’est lui qui est la tête de cette fronde anti presse. Est- il de bonne foi ? Veut –il discréditer ou ternir Issiaka SIDIBE, tout en entretenant encore pendant des semaines les dessous de cette prétendue affaire de mœurs dans la presse et dans les réseaux sociaux ?
En tout cas, dans notre société, tout ce qui concerne les mœurs d’un vieux est tabou, surtout lorsqu’il est censé être papa ou tonton. Mais, en politique au Mali tout peut arriver, même parler ou s’immiscer dans la vie intime d’un vieillard, Président de l’Assemblée Nationale. Nous ne sommes pas en Europe.
affaire à suivre !

Bany

Source : aBamako

aBamako