Accusation contre Issaka Sidibé et sa secrétaire : L’Assemblée nationale porte plainte contre le Figaro-Mali

50

L’Assemblée nationale a porté plainte contre le journal “le Figaro-Mali”. L’annonce a été faite ce jeudi 16 février par le 1er vice-président de l’institution, Moussa Timbiné. C’était à la faveur d’une cérémonie de soutien à la secrétaire du président de l’Assemblée nationale organisée par l’Association des secrétaires et attachés de direction.

Elles étaient nombreuses à répondre ce jeudi à l’appel devant l’Assemblée nationale pour apporter leur soutien à leur collègue, la secrétaire particulière du président de l’Assemblée nationale cité par un journal de la place d’avoir des relations extra-professionnelle avec son patron. Des allégations qui fâchent toute une corporation et au-delà.

«Nous avons été salies, nous les femmes. Si une secrétaire est attaquée, c’est toutes les femmes qui sont attaquées. Les secrétaires ne sont copines d’aucun patron. Cela est contraire à la déontologie de notre métier. On est là pour laver l’affront que notre collègue a subi. Nous resterons engager  jusqu’à ce que justice soit rendue et que cela n’arrive plus à une autre secrétaire», a expliqué Mme Bocoum Salimata Ouattara, présidente de l’Association des secrétaires et attachés de direction.

Se sentant toutes concernées, les secrétaires très mobilisées demandent à l’Etat de s’assumer.  « C’est un cri de cœur que nous lançons au chef de l’Etat, à tous les présidents des institutions à prendre leur responsabilité. Aujourd’hui, personne n’est épargné des insultes, de l’humiliation et cela est admissible », a ajouté Mme Ouattara.

Saluant la mobilisation des femmes secrétaires, le 1er  vice-président de l’Assemblée nationale a annoncé le dépôt d’une plainte. « Je tiens à vous rassurer que l’Assemblée est unie en bloc, nous sommes soudés derrière notre président et notre secrétaire. Nous avons pris toutes les dispositions nécessaires pour que la vérité soit établie le grand jour. Nous avons porté plainte pour traquer les malfaiteurs et leurs complices devant les tribunaux. Nous irons jusqu’au bout de cette affaire », a prévenu Moussa Timbiné, 1er vice-président de l’Assemblée nationale.

Cette manifestation a été marquée par la remise d’une motion de soutien à l’Assemblée nationale.

M.Diallo


Source : Maliweb

Maliweb