Administration des douanes : Halte à la délation

13

Le nouveau directeur général des douanes, l’inspecteur général Aly Coulibaly a procédé par arrêté à des nominations des directeurs régionaux et à travers des décisions fait des affectations. Des mécontents s’agitent par voie de presse et tente de salir le nouveau DG. Leur sport favori est la délation. Ils n’ont qu’à attendre leur jour de nomination.

Il ne s’agit pas d’un grand mouvement au sein de l’administration des douanes. Ces aménagements étaient nécessaires pour la bonne marche du service. Le début d’année 2017 a été marqué par des départs à la retraite des responsables au niveau des régions. Quoi de plus normal pour vite  remplacer ces cadres et agents admis à faire valoir leurs droits à la retraite. Fallait il laisser les postes vacants ? Qui allait cordonner le travail de collecte des recettes douanières ?

Ces mouvements rentrent dans le cadre normal de la continuité des actions de ses devanciers. En aucun moment il n’a été question d’équipe de copains. Raisonner de la sorte, c’est mal connaître l’enfant de Zignasso situé à quelques kilomètres de la ville de Sikasso. Sociable, bosseur, Aly l’est. Cet cadre valeureux ne connaît pas le copinage, le clanisme. Tapis dans l’ombre ses détracteurs n’ayant pas eu de promotion tente de le salir. C’est peine perdue car on ne pourra pas le distraire de sa mission. On ne peut pas faire des omelettes sans casser des œufs. Vivement pour la mise en place d’un groupe de travailleurs responsables, compétents , consciencieux et soucieux d’une administration des douanes plus performante. A peine installé, on tente de le déstabiliser. Ah méchanceté quand tu nous tiens !

La rédaction


Source : Maliweb

Maliweb