Projet d’appui au développement de la filière aquacole dans la région de Sikasso : Le ministre Nango Dembélé aux assises de la 12ème session de la structure mixte de concertation locale

5

Le ministre de l’élevage et de la pêche a présidé  le jeudi 16 février 2017 à la direction de la pêche à Sélingué, les travaux d’ouverture de la 12ème session de la structure mixte de concertation locale du projet d’appui au développement de la filière aquacole dans la région de Sikasso (PRODEFA).

L’examen du rapport d’exécution technique  et financier au 31 décembre 2016 du plan de travail 2015 ; l’examen du plan de travail de 2017 et son budget ainsi que l’examen de la proposition de changement budgétaire, étaient les points mis sur la table des échanges de cette 12ème session de la structure mixte de concertation locale du projet d’appui au développement de la filière aquacole dans la région de Sikasso.  La cérémonie d’ouverture placée sous l’égide du ministre de l’élevage et de la pêche, le Dr Nango Dembélé, a enregistré les présences du maire de la commune de Baya,  du représentant du président du Conseil régional de Sikasso  en plus de celle du représentant résident de l’Agence Belge de développement au Mali.  Tout en indiquant  que le choix porté sur la commune de Baya pour abriter la rencontre,  découlait de sa  volonté départementale pour mieux se rapprocher des zones d’intervention des projets en vue de mieux les orienter et les  accompagner, le Dr Dembélé a mis en exergue les potentialités de la commune pour booster le développement des activités de pisciculture dans ses diverses formes. Des activités concentrées dans la pisciculture en cage flottante avec le lac de barrage hydroélectrique ; la rizi-pisciculture avec les champs rizicoles de l’Office de développement rural de Sélingué ; les empoissonnements communautaires dans les multiples plans d’eaux à travers la commune. Et pour le ministre de l’élevage et de la pêche, ces potentialités doivent être exploitées pour augmenter la production de poisson en complément de la pêche de capture du lac de Sélingué qui à ses dires est l’une des trois principales pêcheries lacustres du Mali. D’autre part il a rappelé que son département avait déjà initié l’ installation de 50 cages flottantes dans le lac au bénéfice des populations riveraines de pêcheurs , de femmes et de jeunes dont les activités devraient démarrer les prochaines semaines avec au socle 250 emplois directs. Une bonne nouvelle consolidée par le ministre avec l’annonce de l’acceptation et la décision de financement d’une phase de consolidation par le Royaume de Belgique jusqu’en septembre 2018 pour un montant d’un milliard de FCFA.

Rappelons une fois de plus que le PRODEFA est le fruit de la coopération belgo-malienne pour  le développement de la filière aquacole dans la région de Sikasso et pour  l’ année 2016 , les activités planifiées ont été exécutées avec succès et elles sont entre autres : l’ empoissonnement de 8 plans d’eau avec 115000 alevins ; l’ aménagement de 35 compostières ; la mise en place de 7 organes de gestion de plan d’eau empoissonnés ; la formation des membres des comités de gestion de 15 sites aménagés à l’ utilisation des engins de pêche ; le reboisement des berges de 6plans d’eau empoissonnés par des plans et herbes fixatrices des sols ; la construction de 4étangs ; la finalisation de l’installation des 27 promoteurs bénéficiaires du fonds d’appui aux privés.  Selon le rapport présenté par le  conseiller technique, Boureima Traoré, le  projet prévoit au  plan  de travail 2017, la mise en  place de conditions favorables à l’augmentation, à la valorisation et à la commercialisation des productions aquacoles. Aussi notant les difficultés auxquelles le projet reste confronté dans sa mise en œuvre, le ministre de l’élevage et de la pêche à encourager l’empoissonnement communautaire qui semble réussir dans la zone. Et incitant  les participants à minutieusement analyser les documents en vue de  l’ atteinte des résultats  programmés pour 2017, le Dr Nango Dembélé a assuré de l’ appui et l’ accompagnement de son département pour l’ émergence d’une  filière aquacole forte et organisée  à Sikasso et partout au Mali.

En marge de cette session, le ministre de l’élevage et de la pêche, a visité une écloserie et la  ferme piscicole de cages flottantes  de l’ Établissement N’Kèrè SARL à Sélingué  où  la délégation a pu admirer les grosses carpes fraîchement pêchées des eaux.

Khadydiatou SANOGO

 


Source : Maliweb

Maliweb