ZONE II ACNOA : Habib Sissoko et son bureau réélu pour un nouveau quadriennal

77

Le président du Comité national olympique et sportif du Mali (CNOSM), Habib Sissoko et son équipe ont de nouveau été plébiscité par leurs pairs de la Zone II pour un second mandat de quatre ans. Un choix qui s’inscrit dans le cadre de la poursuite des grands chantiers ouverts pour le rayonnement du mouvement olympique de la Zone.
« On ne change pas une équipe qui gagne ! », a-t-on l’habitude de dire. Cet adage sied bien avec le cadre convivial qui règne actuellement au sein du mouvement olympique de la Zone II de l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (Acnoa).
En effet, à l’issue des travaux de l’Assemblée générale élective de la Zone II aujourd’hui à Bamako, les délégués des huit pays ont de nouveau porté leur confiance à Habib Sissoko et son équipe pour un second mandat quadriennal. C’est un bureau consensuel et homogène (respectant toutes les normes recommandées par le CIO dans le cadre du respect du genre) que les délégués du Cap Vert, de la Gambie, la Guinée, la Guinée Bissau, du Mali, de la Mauritanie, du Sénégal et du Sierra Leone ont élu.
Ainsi, le président Habib Sissoko est secondé par la nouvelle présidente du CNO du Cap-Vert, Philomena Fortes qui remplace Mamadou Diba, ancien président du CNO de la Gambie. L’ancien secrétaire général, Seydina Diagne du Sénégal reste à son poste tandis que Mohamed O. Traoré du Mali et Sergio Mané de la Guinée Bissau sont respectivement trésorier général et commissaire aux comptes de l’équipe.
Un mandat sous le signe de la solidarité et du développement
En plus de la reconduction d’Habib Sissoko et son équipe, la rencontre a permis aux délégués d’adopter le rapport d’activités et financiers ainsi que le budget 2017. Le plan quadriennal des activités et celui de la formation des cadres ont également été adoptés.
C’est avec un engagement sans précèdent que le président réélu a promis aux délégués de poursuivre les chantiers déjà ouverts pour le rayonnement des sports et l’olympisme africain particulièrement de la zone. Selon lui, cette confiance renouvelée est un lourd fardeau dont la gestion nécessitera un accompagnement sans faille de toute la famille olympique. Fort de ce principe, il a expliqué que ce deuxième quadriennal est placé sous le signe de la solidarité, du développement des sports, du respect mutuel conformément aux valeurs du sport.
Des formations et la multiplication des rencontres zonales en mire
Outre cet engagement, le président nourrit d’autres grandes ambitions pour la zone. Il s’agit d’assurer une meilleure formation aux cadres, aux athlètes, aux encadreurs ainsi qu’à tous les autres acteurs du monde olympique.
« Nous envisageons d’organiser une session de formation à Bamako pour les journalistes sportifs, une à Dakar sur la médecine du sport et poursuivre avec les autres programmes à l’intention des entraineurs et des athlètes », a révélé le président Habib Sissoko. Et d’ajouter : « notre rapprochement avec le CNO américain est un bel exemple de notre engagement à multiplier les opportunités de bonnes formations pour les athlètes. Nous ne ménagerons aucun effort pour mettre les moyens à la disposition de nos fédérations et associations afin d’accompagner les équipes et les athlètes vers un meilleur résultat ». En plus de tous cela il y a l’organisation prochainement des compétitions de tennis au Mali, du volley en Gambie, etc.
Les représentants des CNO ont adressé une motion de remerciement au peuple et au gouvernement du Mali pour son soutien au bon fonctionnement des activités de la Zone II.
Des médailles de reconnaissance ont été remises à des personnalités comme le ministre des Sports, Housseini A. Guindo, Leonardo Abbey, représentant du CNO américain, Hamed Mahamoud Ould Mah, président du CNO mauritanien et au guinéen Lami Camara.
Sory I. Konaté

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here