11éme Championnat National de Taekwondo : L’équipe de Bamako sur la première marche du podium

70

Sous la présidence de Monsieur le ministre des Sports Housseini Amion Guindo, le Pavillon des Sports du Stade Modibo Keita a abrité la finale du   11éme championnat  de la fédération malienne de Taekwondo. Une compétition remportée par l’équipe du district de Bamako devant respectivement celles de Kayes et de Segou.

C’est devant un grand public que cette finale de la 11ème édition du championnat national de Taekwondo s’est tenue. A la loge officielle, on notait aux cotés du ministre des Sports, la vice présidente du Comité  National Olympique et Sportif du Mali, Mme Sangaré Aminata Keita, le Vice-président de la fédération malienne de Taekwondo  Pr Koné, le parrain de cette édition, M. Sekou Djigué, des membres de la FEMAT et des responsables d’autres fédérations sportives.

Dans son mot de bienvenu, le vice-président de la fédération  malienne de Taekwondo, a tenu à remercier le ministre des Sports, le CNOSM et les sponsors, dont SOTELMA-Malitel et la Sté Djigué S.A. pour leur accompagnement à la réussite de ce championnat 2017. Dans la même dynamique des  attestations de reconnaissance ont été remises à des personnalités qui ont œuvré et qui continuent d’œuvrer pour la promotion des arts martiaux en général et du Taekwondo en particulier. Parmi lesquels  Maitres Bakary Diawara et Mahamadou Sow mais également feux Moussa Diarra et Alfousseini Diarra, qui étaient représentés par leurs élèves. Qui ont tous reçu leur attestation des mains du ministre des Sports, Housseiny Amion Guindo.

En plus de la compétition, qui a été âprement disputée, le public a eu droit à des prestations des élèves de certains dojos de Taekwondo de la capitale.

Faut-il le signaler, cette 11ème édition du championnat de Taekwondo a mis aux prises 264 combattants venues des ligues de toutes les régions du pays.

Au classement général c’est l’équipe de Bamako qui a occupé le haut du podium, avec à ses cotés celles de Kayes (2ème) et de Ségou (3ème).

Les meilleurs combattants à l’issue de ce championnat furent Samba Niang et Goundo Samaké (tous de Bamako) et c’est l’équipe de Gao qui a remporté le trophée fairplay.

Après la remise des trophées, le ministre Guindo s’est réjouit de la qualité de cette compétition, avant de reconnaître que la FEMAT est une fédération qui tient régulièrement ses compétitions et rehausse le drapeau national sur le plan international. Avant de remercier et encourager les uns et les autres pour leur participation à cette compétition.

A titre honorifique la FEMAT a remis au ministre Guindo un kimono avec une ceinture noire 3ème dan.

Par Safiatou Coulibaly (stagiaire)


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here