Renforcement de la coopération SUD-SUD : Le Mali accueille sa Majesté Mohamed VI ce mercredi

57

Après la réintégration de son pays à l’Union Africaine, sa Majesté le Roi Mohamed VI du Maroc a entrepris sa première tournée africaine qui l’amène chez nous au Mali, mercredi 22 février 2017. Une occasion pour les deux pays de renforcer leurs relations d’amitié et de coopération.

Sa Majesté, le Roi du Maroc n’a pas trop attendu, après le sommet d’Addis-Abeba des 30 et 31 janvier 2017 pour reprendre son bâton de pèlerin continental. Démarrée le 16 février dernier par la capitale ghanéenne, cette tournée africaine conduira sa Majesté le Roi Mohamed VI chez nous au Mali le mercredi 22 février 2017. Cette visite, troisième du genre, depuis l’arrivée au pouvoir de Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéita, est la marque de l’intérêt que le Souverain chérifien du Maroc accorde au Mali. Cette visite officielle à Bamako de Sa Majesté, le Roi Mohamed VI ne fait que renforcer les relations historiques et économiques entre le Mali et le Maroc, et définir de nouveaux secteurs de coopération pour les intérêts réciproques des deux pays. Il s’agit de là de redonner un nouveau souffle à leur coopération bilatérale. Cette visite malienne du Roi Mohamed VI s’inscrit en droite ligne  de la politique africaine de ses prédécesseurs. Déjà en 2013, le Souverain marocain était à Bamako pour l’investiture d’Ibrahim Boubacar Kéita, alors élu démocratiquement Président de la République du Mali. Le Roi marocain s’est montré plus qu’un frère au Président IBK.  Vu les rapports existants entre le Président Ibrahim Boubacar Kéita et le Roi Mohamed VI, l’eau ne peut pas désormais passer. Car il s’agit de faire face aux préoccupations relatives au développement des deux pays. Pour y arriver, à bas les égos démesurés. Les hommes ont nourri un idéal de complicité pour réanimer et consolider les liens de partenariat et de coopération bilatérale entre Rabat et Bamako. Ce qui a conduit à la signature de 17 conventions de partenariat économique, par lesquelles les deux pays se sont engagés à encourager et protéger réciproquement les investissements dans les secteurs publics et privés, à promouvoir des projets de développement à travers l’amélioration du climat des affaires et la simplification des procédures et formalités d’ordre administratif requises pour les investisseurs des deux pays. Ceci dans le cadre du libéralisme économique. S’y ajoutent des accords de partenariat en rapport avec la formation professionnelle et de la promotion du travail, la dynamisation de la coopération entre la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et le Conseil national du patronat du Mali (CNPM), le renforcement des capacités et de l’exploitation des ressources minières, la promotion du développement industriel en favorisant les échanges d’expériences et d’expertises en matière de politique industrielle. Sans oublier ceux relatifs à la coopération entre l’Office national de l’eau et de l’énergie (ONEE) du Maroc et la SOMAGEP-sa, au soutien de la BIM-sa aux coton-culteurs du Mali et au secteur de la santé. Les 22 et 23 février 2017 seront inédits. A l’agenda de cette visite officielle, il sera question de l’inauguration d’un hôpital à Sébénicoro et l’éventualité d’une visite à la cimenterie CIMAF de Dio-gare, financés par le Royaume chérifien. Ces infrastructures sanitaire et économique témoignent de la bonne santé de la coopération bilatérale entre IBK et Mohamed VI. Cette visite donnera, sans nul doute, un fort élan aux relations bilatérales toujours au beau fixe et ouvrira la voie à des nouvelles opportunités d’affaires entre les deux pays. Cela, dans divers secteurs économiques.

Drissa Tiéné


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here