Amélioration des conditions des enfants: Le MCA lance le projet d’épanouissement des enfants en situation difficile

15

« L’épanouissement des enfants en situation difficile du district de Bamako. » tel était le thème, le samedi 18 février 2017, de la cérémonie de lancement des activités du projet initié par le Mouvement conscient pour l’avenir (MCA) sur financement du Fonds d’appui à l’autonomisation de la femme et à l’épanouissement de l’enfant (FAFE). La présente rencontre s’est déroulée à la Mairie de la Commune III, en présence du président dudit regroupement, Sory Ibrahim Cissé et non moins président du CNJ de la Commune III, du représentant du FAFE, Ibrahim A. Coulibaly et du représentant du Maire de la Commune III, Mamadou Kouyaté.

Dans son intervention, le président du MCA, Sory Ibrahim Cissé a rappelé que le Mouvement conscient pour l’avenir (MCA) est une organisation à but non lucratif et constitue l’une des meilleures structures des jeunes du Mali. Cette association, dira-t-il, a été créée en 2014 dans le but de participer au développement de la communauté en général. Pour ce faire, a-t-il dit, elle s’intéresse aux thématiques ayant trait à la sensibilisation, la conscientisation de la jeunesse pour l’implication à l’avenir de leur nation et promouvoir l’esprit civique et patriotique à travers des actions de sensibilisation, de formation et d’information pour l’émergence d’un citoyen malien. Cependant, expliqua-t-il, le MCA a constaté qu’au bord des goudrons de Bamako, la plupart des enfants en situation difficile perdent leurs acquis éducatifs.

Selon lui, le sujet relatif à la vie des enfants des rues fait l’objet de vifs débats dans le monde. A l’en croire, si l’enfance est toujours considérée comme la grande et la meilleure des richesses, il n’en demeure pas moins qu’elle reste le sujet le plus souffrant, mais aussi le plus vulnérable à toutes sortes de risques d’où la nécessité de ce thème : « L’épanouissement des enfants en situation difficile du district de Bamako. ». Pour lui, les filles et les garçons vivant dans les rues recevront l’accompagnement du présent projet à travers la sensibilisation, la formation, les actions et mesures concrètes en faveur de leur retour dans leurs familles respectives. « Le nombre de bénéficiaire du présent projet est de : 70 filles et 30 garçons et âgées de moins de 18 ans. », a-t-il indiqué.

Pour sa part, le représentant du FAFE, Ibrahim A. Coulibaly a tout d’abord rappelé que sa structure a reçu 1614 projets de toutes les régions du Mali et a pu financer 288 projets sur fonds purement étatique courant l’année 2016. Selon lui, le FAFE a accepté d’accompagner le MCA dans l’exécution de ce projet parce qu’il croit à l’expérience et au professionnalisme des acteurs de cette association. Pour lui, malgré les efforts multiformes du gouvernement, le phénomène d’enfants en situation difficile ne cesse d’augmenter dans notre pays et surtout dans le district de Bamako. A ce titre, il a invité le MCA à une meilleure mise en œuvre de ce projet pour impacter positivement sur l’amélioration des conditions de vie de ces enfants vulnérables.

Moussa Dagnoko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here