Contre les conflits intercommunautaires : Les leaders religieux montent le ton

30

Le Haut conseil islamique du Mali a organisé un grand Meeting de sensibilisation du public contre les conflits inter communautaire. Les religieux sont venus de tous les coins de Bamako pour venir participer à ce Meeting dirigé par l’imam Mahmoud Dicko président du Haut conseil Islamique et ses confrères.

Le Palais de la culture Amadou Hampaté Bah a refusé du monde ce dimanche 26 février 2017, où était organisé le meeting du Haut conseil islamique sur les risques liés aux conflits intercommunautaires. L’objectif était de recoudre le tissu social fragilisé ces derniers temps par des conflits inter communautaires notamment à Macina au centre du pays. Il s’agissait aussi de sensibiliser le public sur les dangers de ces genres de conflits.

Les leaders religieux ont tour à tour décrié l’influence étrangère qui, selon eux cherche à déstabiliser le Mali par des stratégies consistant à mettre à dos les ethnies d’une même communauté qui vivent ensemble depuis des millénaires. Après d’importantes présentations et informations sur les dangers du conflit inter communautaire, l’importance de la réconciliation et du vivre ensemble par d’imminentes personnalités et érudits comme imam Mahmoud Dicko, imam Fodé Cissé président du collectif des imams du Mali et l’imam et professeur Thierno Thiam ont tous contribué en vue de préserver la cohésion sociale et l’unité nationale. En plus de la multiplication récente et l’ampleur dramatique des conflits intercommunautaires, le président du Haut Conseil Islamique a pointé du doigt le climat de suspicion entre certaines communautés notamment peuhles et Bambara et entre d’autres et l’État qui tend à semer l’amalgame.

L’importance du rôle que jouent les leaders religieux dans la recherche et la consolidation de la paix sociale n’a pas été oubliée. Le meeting s’est soldé par des points de recommandation qui sont entre autre : une mission urgente du Haut conseil Islamique du Mali, avec les forces vives de la nation, dans le Delta central du Niger afin d’apaiser le climat social, des actions de médiation et de réconciliation entre les communautés, la mise en place d’un mécanisme national de prévention et de gestion des conflits, une plus grande implication de l’État conformément à sa mission régalienne dans la protection des populations et de leurs biens sur l’ensemble du territoire national et la mise en place d’une politique efficace de communication afin d’éviter l’amalgame entre les auteurs de crimes et leur communauté ou leur religion.

Le Meeting a enregistré la participation des membres des organes nationaux, du Haut Conseil Islamique du Mali, des représentants du gouvernement, des partis politiques, des organes de la société civile, des familles fondatrices de Bamako.

A.Kodio

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here